Le Maroc compte plus de 4 millions d'internautes qui naviguent en majorité sur des sites étrangers

Le nombre d'internautes au Maroc dépasse les 4 millions personnes, qui naviguent en majorité sur des sites étrangers, alors que les sites marocains ne font que de "la figuration", relève le magazine bimensuel économique de la première chaîne de télévision "EchoEco".
Dans un reportage intitulé ''Internet au Maroc : encore de la figuration'', diffusé mercredi soir en prime time par la TVM, le magazine a précisé que ces internautes passent en grande partie par les cybers net pour discuter en ligne en dehors des sites marocains, qui font de ''la simple figuration'' sur la grande toile.


''EchoEco'' s'est également intéressé au commerce électronique à l'échelle national qui en est à ''ses tous premiers balbutiements'', faisant remarquer que ce champ virtuel est ''peut actif'' au niveau économique puisque la plupart des sites nationaux tournent actuellement à perte mais tablent sur les gains à long terme.

Les recettes des sites se basent sur le sponsoring et les bannières publicitaires (près de 20 bannières rapportent environ 500 dh/mois) conjugués au nombre des visiteurs, indique le magazine qui a précisé qu'au Maroc les rubriques relatives au commerce électronique les plus visitées, sont notamment l'offre d'emplois, location et vente de l'immobilier, vente de terrain, ventes de voitures d'occasion et business d'affaires.

Chaque clic d'un visiteur rapporte au site entre 0,40 et 1dh, selon le propriétaire d'un portail, cité par ''EchoEco'', qui a ajouté que l'introduction de l'ADSL au Maroc a permis de baisser les charges et d'augmenter les gains, un site ne nécessitant qu'un développeur et un designer alors que le reste est assuré par les internautes eux-mêmes qui postent leurs annonces.

Et le magazine de préciser que moins de 9 pc des entreprises marocaines déclarent avoir acheté en ligne et les particuliers encore moins.

"EchoEco", premier magazine télévisé diffusé sur Internet au Maroc, bénéficie du partenariat de nombreux établissements de presse, dont l'Agence Maghreb Arabe Presse

0 commentaires pour cet article
Il n'y a pas de commentaire sur ce poste, soyez les premièrs à réagir
Réagissez !






Les champs marqués avec une étoile () sont obligatoires!

Haut de la page