Le Maroc décide du retour de son ambassadeur à Madrid

Le Maroc a donné son accord à l’Espagne pour le retour de son ambassadeur à Madrid dès la semaine prochaine. Le royaume avait rappelé son ambassadeur pour protester contre la visite, les 5 et 6 novembre, du roi d’Espagne Juan Carlos à Sebta et Melilla, deux enclaves espagnoles dans le nord marocain dont Rabat revendique la souveraineté.


La visite jeudi à Rabat du ministre espagnol des Affaires étrangères Miguel Angel Moratinos et le message du président du gouvernement espagnol Jose Rodriguez Zapatero au roi Mohammed VI ont contribué à assouplir la position du Maroc pour un retour de son ambassadeur dès la semaine prochaine à Madrid.

Contacté, un responsable marocain ayant requis l’anonymat a déclaré que le gouvernement marocain n’avait pas encore pris de décision à ce sujet. "Il n’y a pas de décision positive pour le retour de l’ambassadeur du Maroc à Madrid pour le moment. Mais, si le Maroc devait décider de ce retour, il devrait le faire savoir publiquement à travers un communiqué officiel".

Jeudi, les ministres marocain et espagnol des Affaires étrangères avaient qualifié leurs entretiens à Rabat de positifs et souhaité une amélioration des relations entre Rabat et Madrid. A l’issue de cette rencontre, le chef de la diplomatie marocaine, Taieb Fassi Fihri n’avait pas précisé la date du retour de l’ambassadeur, Omar Azziman, à Madrid.

Le Maroc considère Sebta et Melilla comme occupées et faisant partie de son territoire, alors que l’Espagne refuse toute discussion sur ces villes où elle exerce sa souveraineté respectivement depuis 1580 et 1496.

0 commentaires pour cet article
Il n'y a pas de commentaire sur ce poste, soyez les premièrs à réagir
Réagissez !






Les champs marqués avec une étoile () sont obligatoires!

Haut de la page