Le nouveau gouvernement devrait être nommé lundi à Rabat

Le nouveau gouvernement marocain dirigé par le Premier ministre désigné, Abbas El Fassi, devrait être nommé lundi à Rabat, a-t-on appris dimanche auprès de l'entourage de ce dernier.

"Le nouveau gouvernement devrait être nommé lundi à Rabat par le roi Mohammed VI", a déclaré à l'AFP un proche de M. El Fassi sous le couvert de l'anonymat.

Abbas El Fassi, chef du parti conservateur de l'Istiqlal, a été nommé au poste de Premier ministre par le roi Mohammed VI le 19 septembre.

L'Istiqlal avait remporté les élections législatives du 7 septembre avec 52 sièges.

"Notre parti a appris que le nouveau gouvernement devra être nommé lundi", a déclaré pour sa part dimanche à l'AFP, un responsable du Parti du progrès et du socialisme (PPS), une formation de la majorité consultée par Abbas El Fassi pour faire partie du nouveau gouvernement.

"Le prochain cabinet sera marqué par le niveau de compétence des ministres et l'effectif réduit de ses membres dont la plupart sont des jeunes", a-t-on ajouté.

"Sept femmes feront leur entrée dans la nouvelle équipe" a ajouté l'entourage de M. El Fassi, soulignant que "jamais, un gouvernement du Maroc n'a connu une participation féminine aussi importante".

"Les ministres sont représentatifs de presque toutes les régions du Maroc et la répartition des ministères a pris en compte le nombre de sièges obtenus par chaque parti lors du scrutin du 7 septembre", a poursuivi la même source.

Outre l'Istiqlal et le PPS, les deux autres partis politiques devant être représentés au sein du nouveau gouvernement sont le Rassemblement national des indépendants (RNI, centre) et l'Union socialiste des forces populaires (USFP), a-t-on indiqué.

Le Mouvement populaire (MP, berbériste), qui a fait partie de la majorité gouvernementale depuis 1988 aurait rejoint les rangs de l'opposition après des "divergences sur le niveau de sa participation" au sein de l'équipe de Abbas El Fassi, selon des sources concordantes.

Dans ce cabinet, le PI de M. El Fassi obtiendrait sept ministères, le RNI six, l'USFP six et le PPS deux, selon l'entourage du Premier ministre désigné.

Le gouvernement devrait compter outre les 22 ministres issus des partis de la majorité, les ministères dits de "souveraineté" - directement désignés par le roi Mohammed VI- qui sont ceux des Affaires étrangères, de l'Intérieur et des Affaires islamiques.

Trois autre ministres n'ayant aucune étiquette politique au Maroc devraient être nommés dans le cabinet de M. El Fassi, toujours selon la même source.

0 commentaires pour cet article
Il n'y a pas de commentaire sur ce poste, soyez les premièrs à réagir
Réagissez !






Les champs marqués avec une étoile () sont obligatoires!

Haut de la page