Les démissions se suivent à 2M!

Coup de tonnerre à 2 M puisque, en l’espace de quelques jours, les trois principales figures qui animent le département de l’information ont démissionné : la directrice Samira Sitaïl et ses deux adjoints Tawfiq Debbab et Réda Benjelloun. Tout est parti de la démission de Debbab pour, nous explique-t-on, “protester contre la pression du ministre PPS de la communication pour la couverture du congrès de son parti”.

Adressée au directeur de la chaîne, Mostafa Benali, la démission a été aussitôt acceptée et Debbab remplacé par le duo Chaib Hammadi – Hamid Saâdani. Ce qui n’a pas manqué d’irriter Sitaïl, qui a, alors, à son tour adressé sa lettre de démission, cette fois au président du pôle public qui chapeaute 2M, Faïçal Laraichi. Dans le document, Sitaïl s’en prend à la direction générale de la chaîne qu’elle accuse indirectement de sabotage.

Dans la foulée, c’est Réda Benjelloun qui démissionne à son tour par solidarité avec Sitaïl et pour dénoncer les conditions “impossibles” pour assurer du bon travail.

En décryptant tout cela, comme nous l’ont expliqué plusieurs sources à la chaîne, cette série de démissions s’explique par la lutte d’influence que se livre deux clans opposés : celui de Samira Sitaïl et celui de Mostafa Benali, le (toujours) directeur général de la chaîne.

Laraichi devait tenir, jeudi soir, une réunion au sommet avec tous les concernés pour tenter un retour à la normale. Dans les coulisses de la chaîne, le “geste” de Sitaïl est plutôt perçu comme le signe annonciateur de nouveaux chamboulements dans l’organigramme interne de la chaîne de Aïn Sebaâ. À suivre.


0 commentaires pour cet article
Il n'y a pas de commentaire sur ce poste, soyez les premièrs à réagir
Réagissez !






Les champs marqués avec une étoile () sont obligatoires!

Haut de la page