Les nouvelles opportunités du e-commerce

· Ouverture totale du système de paiement en ligne

· La bataille ouverte entre les compagnies aériennes low cost

· Premier bénéficiaire: le client

L’annonce de la mise en place du processus de paiement sécurisé par Internet conduite par le Centre monétique interbancaire et la société Maroc Telecommerce est un évènement.
«Ce projet va booster le marché du e-commerce», affirme avec satisfaction Myriam Kadmiri, responsable marketing et communication de Jet4you. En effet, il n’est plus obligatoire de posséder une carte bancaire internationale pour pouvoir acheter en ligne. Ce qui réjouit les entreprises dont le modèle économique se base sur ce créneau. Mais l’enjeu aujourd’hui est de rassurer les gens quant à la sécurité des transactions financières afin de banaliser ce mode de paiement. Et par conséquent élargir le taux de bancarisation (estimé à 25%) et généraliser le paiement par carte bancaire.
De grandes opportunités s’offrent ainsi aux entreprises en ligne. Celles-ci vont se développer dans de nombreux créneaux (alimentation, habillement, décoration, voyages, etc.) et de nouveaux modes de consommation voir le jour.
Les entreprises existantes pourront également tirer profit de cet atout de taille notamment les compagnies aériennes. « Le lancement de cette nouvelle plateforme ne pouvait mieux tomber», annonce Rajaâ Bensaoud, directrice de communication à Royal Air Maroc. La compagnie s’est déjà préparée en lançant en septembre dernier une nouvelle version de son site Internet. L’offre de services s’est également étoffée proposant notamment une palette de promotions simples d’accès. A signaler qu’en 2007, la vente à distance Maroc (VDM) pèse pour plus d’un quart de l’activité de la compagnie nationale. Bensaoud ajoute que le paiement en ligne sera un vecteur de développement de l’ensemble de l’industrie du e-travel (hôtellerie, location de voiture…)
Pour les compagnies à bas coûts, c’est l’aboutissement de plusieurs années de labeur. En effet, leur succès se base sur un système de distribution directe composé d’achats sur Internet et via les centres d’appel. Par cette formule, celles-ci arrivent à proposer des tarifs très avantageux. La solution de paiement en ligne va leur permettre de toucher une population plus importante sur le marché marocain.
Aujourd’hui, le fait de passer par une agence engendre des frais supplémentaires de près de 300 DH pour un billet aller-retour. Certaines compagnies telles que Jet4you facturent un coût supplémentaire, celui de la rémunération de ses partenaires, agences et centres d’appels. « Le fait d’acheter et de payer par Internet va permettre une économie de tous ces frais d’intermédiation», signale Myriam Kadmiri.
Il en est de même pour la filiale low cost de RAM, Atlas Blue, qui prédit un avenir certain pour le secteur. On peut penser que la population concernée par ces produits est une population avertie, connectée de manière régulière à Internet et qui est généralement bancarisée. «Pas forcément, car les porteurs de cartes bancaires pourront en faire bénéficier ceux qui n’ont pas de cartes », répond Kamal Bennis, responsable marketing et développement des marchés à Atlas Blue.

Paypal s’intéresse au marché marocain

Aujourd’hui, seul Maroc Telecommerce fait office de plateforme de paiement en ligne. Elle est chargée de mettre à la disposition des entreprises l’infrastructure nécessaire qui leur permettra de vendre sur Internet au Maroc et à l’étranger. Une dizaine d’entreprises ont déjà adhéré à son système (Europcar, RAM, Maroc Luxury), mais le traitement des réservations ne se faisait pas encore en temps réel.
L’intérêt affiché aujourd’hui par Paypal au Maroc montre combien le marché marocain est porteur de grands projets de cybercommerce. Cet intérêt se traduit via son site Internet.



0 commentaires pour cet article
Il n'y a pas de commentaire sur ce poste, soyez les premièrs à réagir
Réagissez !






Les champs marqués avec une étoile () sont obligatoires!

Haut de la page