Les Pays-Bas s’intéressent à Agadir

Avis aux opérateurs économiques de la région d’Agadir. Des opportunités sont à saisir auprès des Pays-Bas pour développer le business.

Les Pays-Bas s’intéressent à Agadir

Des programmes de financement et subventions ainsi que des possibilités de partenariats avec les hommes d’affaires hollandais sont proposés par la Hollande. Des représentants de l’ambassade des Pays-Bas à Rabat étaient récemment à Agadir pour présenter en détail ces programmes. Et ce lors d’un séminaire organisé en partenariat avec le Centre régional d’investissement du Souss Massa Draâ. Les opérateurs économiques de la région d’Agadir n’ont pas été nombreux cependant à répondre à l’invitation. Pourtant, il y a fort à apprendre et à s’inspirer de l’expérience néerlandaise. En effet, ce pays dispose de compétences et d’un savoir-faire dans plusieurs secteurs en pleine expansion dans le Souss.

Ainsi, la Hollande est le troisième exportateur mondial de produits agricoles, derrière les USA et la France. Et même si le Souss connaît un développement certain en matière agricole, il peut y avoir à faire avec ce pays dans ce domaine, notamment en matière d’irrigation, grand frein à la croissance du secteur agricole dans la région d’Agadir. A noter que le secteur de l’eau a été un des premiers aux Pays-Bas à être concerné par l’innovation. De fait, dans ce pays, il s’agissait d’une nécessité puisqu’une grande partie du territoire néerlandais se trouve en dessous du niveau de la mer. « Aujourd’hui, la technologie néerlandaise pour l’irrigation, la distribution de l’eau, l’assainissement des eaux usées, reste inégalée », indique-t-on du côté diplomatique néerlandais. Le tourisme et la pêche sont aussi, aux côtés des secteurs de la logistique, du transport, de l’industrie chimique et pétrochimique, d’autres atouts économiques de la Hollande. En matière touristique, les Pays-Bas avec à peine 16 millions de Néerlandais sur 41.528 km2 (le Souss Massa Draâ s’étale sur 72.500 km²) reçoivent 10 millions de visiteurs par an.

C’est ce secteur et autres tels que l’irrigation, l’énergie éolienne… que les hommes d’affaires néerlandais souhaitent investir dans le Souss. Il ne reste plus qu’à se rapprocher d’eux à travers les différents programmes de partenariat et de financement proposés par l’ambassade des Pays-Bas à Rabat. Dans ce contexte, la démarche pour les opérateurs économiques du Souss pourrait commencer à travers le programme MMF (Much making facilities) dédié au secteur privé.



0 commentaires pour cet article
Il n'y a pas de commentaire sur ce poste, soyez les premièrs à réagir
Réagissez !






Les champs marqués avec une étoile () sont obligatoires!

Haut de la page