L'excision est toujours pratiquée dans une trentaine de pays africains

Les mutilations sexuelles féminines reculent lentement en Afrique mais 28 pays les pratiquent encore avec, d'un pays à l'autre, une grande variation de la proportion de femmes excisées, affirme un rapport de l'Institut national d'études démographiques (INED) rendu public mardi à Paris.

Le document indique que la proportion de femmes excisées, qui variait de 1,4% au Cameroun à 96% en Guinée au début des années 2000 et que l'excision concerne généralement les jeunes filles avant l'âge de 15 ans et entraîne de nombreux problèmes de santé, variables selon le type et la gravité de la lésion.

La pratique des mutilations sexuelles féminines est souvent présentée comme la conséquence d'injonctions religieuses, notamment de l'Islam, souligne le texte, avant d'ajouter que l'excision était pratiquée en Afrique bien avant l'arrivée des religions monothéistes et qu'aucun texte religieux ne permet de la justifier.

Le rapport démontre qu'il n'y a pas de relation entre la diffusion de l'Islam dans un pays et la proportion de femmes qui y sont excisées. En Ethiopie, par exemple, les trois quarts des femmes sont excisées alors qu'un tiers seulement de la population est musulmane.

Par contre au Niger, seuls 2% de femmes sont excisées alors que le pays est presque entièrement musulman. En revanche, au Mali, également musulman, plus de 90% de femmes sont excisées.

Dans les pays d'Afrique du Nord, l'Algérie, la Libye, mais aussi la Tunisie et le Maroc, l'excision n'y existe pas alors que la quasi-totalité de la population est de confession musulmane.

Intitulé "Les mutilations sexuelles féminines: le point sur la situation en Afrique et en France", le rapport indique cependant que l'excision est par ailleurs en recul dans ces pays.

Dans le monde, révèle le document, 100 à 140 millions de filles et de femmes ont subi une mutilation sexuelle. Près de 5% des victimes vivent dans des pays du Nord, soit plus de 6,5 millions de filles et de femmes. Elles résident principalement dans les pays européens d'immigration africaine ainsi qu'en Amérique du Nord.

0 commentaires pour cet article
Il n'y a pas de commentaire sur ce poste, soyez les premièrs à réagir
Réagissez !






Les champs marqués avec une étoile () sont obligatoires!

Haut de la page