Lutte contre le cancer : Opération de dépistage dans la région d'Agadir

C’est sous le thème «Nous sommes tous concernés» qu’une initiative d’envergure a eu lieu au niveau de la région du Sud et plus précisément au niveau d’Oulad Teima, l’objectif: lutter contre le cancer. Une des maladies qui fait de plus en plus de ravages. Cette initiative était le fruit d’une collaboration entre l’ASCAS (Association scientifique de cancérologie du Sud) et l’Association «ALAMAL pour le développement et la coopération». Alors que la cible était la femme rurale, cette journée s’est focalisée sur le dépistage de deux catégories de cancer à savoir le cancer du sein et de l’utérus : deux cas très répandus au niveau des atteintes de cancer enregistrés au niveau des femmes. Cependant, faute de sensibilisions, de moyens, la plupart des cas ne sont enregistrés que tardivement. Un moment où la maladie est déjà diagnostiquée dans un état très avancée et où la possibilité de guérison se trouve réduite. C’est dans cet esprit de lutte que les deux associations et la délégation de la Santé se sont mobilisées. Au programme, sensibilisation, formation et dépistage aux profits des femmes de la zone d’Oulad Teima.
«Il est primordial de sensibiliser les femmes à la gravité de cette maladie mais également la sensibiliser à l’obligation d’effectuer des tests pour s’assurer de l’état de sa santé. Dans le cadre de cette journée, nous avons opté pour un programme qui se base sur trois pivots complémentaires à savoir la sensibilisation, la formation et le dépistage», souligne, Zineb Kayoh, présidente de l’Association «Al Amal pour le développement et la coopération». En effet, une équipe composée d’une soixantaine de médecins, sages-femmes, radiologues ont mené à bien cette initiative. «Dans ce cadre nous avons dispensé des formations au personnel en matière de détection de cancer, tout en se basant sur la sensibilisation directe des femmes», explique t-elle. Le dépistage qui était l’un des points du programme de cette journée a bien donné ses fruits. Une centaine de femmes ont pu en bénéficier gratuitement alors qu’une centaine est restée sur la liste d’attente. Certes, plusieurs cas de cancer ont été relevés. «Nous avons constaté avec regret que plusieurs femmes qui se sont soumises à ces dépistages étaient en effet atteintes, ces cas seront effectivement suivis avec le soutien de la délégation de la Santé et les deux associations», explique Zineb Kyoh.
Il est sûr que le Maroc déploie d'énormes efforts pour lutter contre cette pathologie, mais la sensibilisation et le dépistage rapide sont deux points primordiaux dans cette lutte. Une mission qui ne doit pas être seulement assurée par l’Etat mais également par la collaboration des différentes institutions et associations. La prise en charge des malades est l’un des problèmes qui limitent cette lutte. Sachant que la plupart des cas relevés, ne se rendent compte de leurs états que tardivement, faute de moyens et de sensibilisation.

0 commentaires pour cet article
Il n'y a pas de commentaire sur ce poste, soyez les premièrs à réagir
Réagissez !






Les champs marqués avec une étoile () sont obligatoires!

Haut de la page