Manifestation en faveur du Maroc devant le siège du PS à Dakar

Plusieurs personnes parmi lesquelles de nombreuses femmes marocaines, ont manifesté pacifiquement, jeudi après-midi, à Dakar, devant le siège du Parti socialiste (PS), pour « exprimer » leur soutien au Maroc et leur « désapprobation » des propos prêtés au responsable socialiste et ancien ministre, Me Jacques Saliou Baudin qui a représenté son parti au XIIè congrès du Polisario, le week-end dernier, à Tifariti.

Déroulant des banderoles et dressant des pancartes rappelant les « liens séculiers » existant entre le Royaume chérifien et le Sénégal, ces personnes, qui ont « tenu à manifester pacifiquement », représentaient, ont-elle dit, les familles religieuses de la Tidjania de Tivaouane bastion de la confrérie des Tidjanes (plus de 70km de Dakar), les Niassène de Médina Baye, l'Association Assane II pour la culture islamique au Sénégal.



Les manifestants reprochent à l'avocat, ancien garde des Sceaux et ministre des Affaires étrangère sous le président Abdou Diouf, d'avoir tenu des propos de nature à « saper » les fondements des relations entre les deux pays.

« Il est inacceptable qu'un ancien ministre de la République tienne des propos pouvant briser les liens entre deux pays, surtout lorsqu'il s'agit du Maroc et du Sénégal. Soutenir le Polisario est inacceptable, compte tenu justement des relations politiques, économiques et culturelles avec le Maroc qui a toujours soutenu le Sénégal », estime Dr El Hadji Ibrahima Thiam.. Secrétaire général de l'Association Assane II au Sénégal.

M Thiam a rappelé le soutien de Rabat au Sénégal, dans la crise sénégalo-mauritanienne, de 1989, marquée par des violences intercommunautaires dans les deux pays. « Tout le monde se souvient que le Maroc avait pris fait et cause pour le Sénégal », souligne-t-il.

La déclaration de la famille Tidjane inspirée par le religieux Abdoul Aziz Sy junior, selon son lecteur El Hadji Malick Diène, a également stigmatisé le responsable socialiste.

Un autre manifestant du nom de Moustapha Sané, représentant la communauté Tidjane de Kaolack (192km de Dakar) s'est demandé ce que deviendraient les relations sénégalo-marocaines si le Parti socialiste reprenait le pouvoir.

Aucune déclaration commune n'a toutefois été lue et remise au PS, durant la manifestation.

Le porte-parole du PS, Abdoulaye Willane s'est adressé à la presse pour souligner que « rien ne justifie l'agitation devant les portes » de la formation politique.

« Il n'y a rien de nouveau sous le ciel et il n'est point besoin de rappeler les positions historiques et héroïques du Sénégal sous le PS en faveur du Maroc."

"Si les gens estiment aujourd'hui qu'ils ont le droit de manifester devant les portes du parti pour exprimer leur désaccord, a ajouté Wilane, qu'ils reconnaissent à Jacques Saliou Baudin le droit de dire ce qu'il pense, d'autant qu'il s'appuie sur les considération en vigueur au sein de l'Union africaine et de l'Union européenne ».

Dans un entretien accordé à a APA mercredi, Me Baudin a rejeté certains propos qui lui ont été prêté et indiqué qu'il n'avait fait que citer Corneille affirmant que « ceux qui meurent pour leur roi ont une belle mort et ceux qui meurent pour leur pays vivent éternellement ».

Mercredi, un communiqué du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération du Royaume chérifien a expliqué la décision du Royaume chérifien de rappeler son ambassadeur au Sénégal pour une période de trois jours.

C'était pour protester contre la déclaration du représentant du Parti socialiste du Sénégal (PS, opposition), Me Jacques Baudin, devant le « congrès organisé par les adversaires du Maroc dans la localité marocaine de Tifariti ».

0 commentaires pour cet article
Il n'y a pas de commentaire sur ce poste, soyez les premièrs à réagir
Réagissez !






Les champs marqués avec une étoile () sont obligatoires!

Haut de la page