Maroc : +4% de visiteurs français pour 2009

le pays mise sur le tourisme balnéaire Le Maroc répond à la crise en multipliant et en diversifiant ses opérations de promotion et de marketing. Le développement du tourisme balnéaire avec l'ouverture des nouvelles stations pieds dans l'eau, le coup de projecteur sur le sud avec l'inattendue opération TV « Plus belle la vie » et la multiplication des hôtels de luxe de Marrakech lui donnent de nombreuses raisons de se faire valoir.

Maroc : +4% de visiteurs français pour 2009


En dépit de la crise, le Maroc annonce une hausse du trafic touristique international de 5 % pour l'année 2009 (+ 4 % pour la France).

Salima Haddour, directrice de l'Office du Tourisme pour la France reste prudente toutefois en ce qui concerne 2010. Pour le moment les voyants sont au vert. De plus, le pays qui se présentait sur les marchés émetteurs à travers sa culture vivante, ses traditions, son patrimoine historique et naturel ajoute à son offre un axe majeur, le tourisme balnéaire.

Agadir ne sera plus désormais sa grande et seule station. Conformément à ce qui était annoncé dans le plan Azur, le pays s'est enrichi, depuis juin dernier d'une deuxième station, Saidia, la seule prévue sur la côte méditerranéenne.

Le 1er octobre dernier, c'est Mazagan, financée par l'emblématique sud-africain Sol Kezner qui ouvrait ses portes. Sur la côte atlantique, les inaugurations de deux autres stations pieds dans l'eau, Lixus à quelques kilomètres de Tanger et Mogador non loin d'Essaouira sont prévues pour l'automne 2010.

Marrakech : 1 million de visiteurs entre janvier et septembre 2009

Marrakech, de plus en plus cosmopolite et branchée reste la ville plébiscitée par les touristes internationaux.

Entre janvier et septembre 2009, la barre du million de visiteurs étrangers a été franchie. Sur le seul mois de septembre 2009, le nombre d'arrivée de touristes internationaux était en progression de 13 % (+ 10 % pour le marché français).

Pour plus de la moitié, ces touristes sont venus sans intermédiaire, réservant en direct et l'avion et l'hôtel en considérant Marrakech comme une « capitale » de proximité, idéale pour une escapade.

« Le trafic généré par les tour-opérateurs est un levier incontournable et indispensable » déclare Salima Haddour, directrice de l'Office du Tourisme du Maroc pour la France. Ce sont les clubs de vacances labellisés et apportant une valeur ajoutée qui sortiraient au mieux leur épingle du jeu.

Marrakech, de plus en plus dans l'air du temps diversifie ses thématiques et multiplie ses hôtels de luxe et ses golfs au nombre de 5 à ce jour. En une année, dix palaces de notoriété internationale auront ouvert leurs portes, sans compter la Mamounia entièrement revisitée(29 septembre 2009).

Citons pour mémoire Naoura Barrière dans la médina (ouverture en janvier 2009), le Mandarin Oriental dans la palmeraie (fin 2009), le Royal Mansour (mars 2010) et aussi le Banyan Tree, le Four Seasons, le Park Hyatt, le Raffles Hôtel et resort.

Ils s'ajoutent aux quelque 43 000 lits qui représentent l'offre globale de la ville rose, une concentration qui aurait de quoi faire pâlir de jalousie quelques capitales européennes.

Pour en savoir plus : www.marrakech.travel, site dédié à Marrakech lancé le 1er octobre dernier. Il aurait reçu près de 100 000 visiteurs français, 200 000 à l'international.

« Le » feuilleton délocalisé
Par le biais du feuilleton TV bien connu « Plus belle la vie » qui draine tous les soirs les 6 millions de téléspectateurs le Maroc donnera un coup de projecteur sur Ouarzazate, l'Oasis de Fint, la palmeraie de Skoura, la Vallée du Draa, la route des Kasbahs, Zagora, les dunes de Tinfou et la baie d'Agadir avec un focus sur Tikida Resort. Quatre épisodes de 26 minutes dont l'intrigue se passe au Maroc seront diffusés mi décembre sur France 3.

Cette délocalisation du plus populaire des feuilletons français s'est réalisée en partenariat avec l'Office du Tourisme du Maroc, Royal Air Maroc et les Hôtels Tikida.



0 commentaires pour cet article
Il n'y a pas de commentaire sur ce poste, soyez les premièrs à réagir
Réagissez !






Les champs marqués avec une étoile () sont obligatoires!

Haut de la page