Maroc : Chut ! L'Etat recrute

Abdelkarim Chankou - Mais l'hémicycle est un mal nécessaire au Maroc comme les six boutons de la manche à une veste. C'est pourquoi je suggère que la prochaine loi électorale doit exiger de tout futur candidat d'avoir passé au moins sept ans (durée normale du mandat) comme édile municipal avant de pouvoir se représenter aux Législatives. Avec ce garde-fou, on aura moins une idée du profil du candidat à la députation nationale.


Au Maroc l'un des rares vrais plans quinquennaux créateurs d'emplois grassement rétribués est le scrutin législatif. Tous les cinq ans que Dieu fait, l'Etat organise un grand concours où le meilleur n'est pas toujours le gagnant pour recruter 325 nouveaux fonctionnaires dont beaucoup auront vu leur mandat prorogé pour une période supplémentaire de cinq ans.

Le salaire est alléchant : 36.000 dirhams par mois sans être obligé d'user ses fesses sur les bancs de l'hémicycle; l'absentéisme étant érigé en vraie politique de la nation.

Pour gagner une place sur les gradins du cirque, selon une expression célèbre de feu Hassan II, il n'est pas nécessaire d'être une célébrité : il suffit de figurer sur le tract aux côtés d'un gros poisson tête de liste. Le scrutin proportionnel avec le plus fort reste c'est ça.

On vote les tronches d'abord. Le programme on le demande avant de pénétrer dans la tente caïdale : il est varié. Il va du couscous au méchoui en passant pas les cornes de gazelle arrosées de thé à la menthe sous le son strident des chikhates.

C'est normal que les électeurs perdent définitivement tout espoir dans la politique. Tous els sondages officieux réalisés indiquent une forte majorité, autour de 90 % ; qui pense que l'unique but des candidats à la députation est de servir et non de servir. C'est sans appel. Et c'est triste.

Mais l'hémicycle est un mal nécessaire au Maroc comme les six boutons de la manche à une veste. C'est pourquoi je suggère que la prochaine loi électorale doit exiger de tout futur candidat pour le scrutin communal de 2009 d'avoir passé au moins sept ans (durée normale du mandat) comme édile municipal avant de pouvoir se représenter aux Législatives. Avec ce garde-fou, on aura moins une idée du profil du candidat à la députation nationale.


0 commentaires pour cet article
Il n'y a pas de commentaire sur ce poste, soyez les premièrs à réagir
Réagissez !






Les champs marqués avec une étoile () sont obligatoires!

Haut de la page