Maroc : Le Wifi non protégé

De nombreuses importantes sociétés marocaines ne protègent pas leurs réseaux sans fil contre les intrus. C’est ce qui ressort d’une récente étude menée par SSI Maroc, un centre spécialisé dans l’étude et la recherche liée aux problèmes de la sécurité informatique au Maroc.


Environ 65% des réseaux sans fil de la capitale économique marocaine ne sont pas protégés, dont 47% qui utilisent des routeurs avec des authentifications et protections à valeur par défaut, révèle l’étude de SSI Maroc.

« Ainsi toute tierce personne malintentionnée peut facilement se connecter sur n’importe quel réseau sans fil non protégé pour surfer librement et gratuitement sur internet tout en usurpant l’adresse IP du propriétaire du réseau sur lequel elle est connectée.

Le problème devient plus grave lorsque la personne qui s’invite dans le réseau en question commet des actions illicites tels que le piratage d’autres serveurs distants par exemple, rendant ainsi le propriétaire du réseau unique coupable de ces multiples faits là », prévient SSI.

Autres pratiques qui seraient courantes au Maroc : le « sniffing », qui permet d’écouter le trafic et d’intercepter grâce à des outils spécialisés les différentes données et informations, souvent sensibles et le « Wardriving » (War : guerre - Driving : en conduisant), qui consiste à chercher à se connecter via le Wifi d’autrui en conduisant.

Pour se prémunir contre ces intrusions, SSI Maroc conseille d’utiliser la clé WEP « bien qu’elle ne représente pas la plus efficace des protections ». Cette clé reste, selon les spécialistes, un moyen assez simple pour diminuer les risques d’intrusions sur son réseau sans fil.


0 commentaires pour cet article
Il n'y a pas de commentaire sur ce poste, soyez les premièrs à réagir
Réagissez !






Les champs marqués avec une étoile () sont obligatoires!

Haut de la page