Maroc Telecom : «Une ambitieuse politique» de développement à l'international

L'opérateur «Maroc Telecom», qui détient depuis 2001 une participation majoritaire dans «Mauritel» en Mauritanie, s'est engagé dans une «ambitieuse politique» de développement à l'international, affirme l'hebdomadaire «Jeune Afrique» dans sa dernière livraison.
Sous le titre «Maroc Telecom vire en tête», le magazine relève que l'opérateur marocain cherche désormais à se positionner au Gabon pour le rachat de «Gabon Telecom» ainsi qu'au Burkina Faso qui veut privatiser son opérateur national, au Cameroun et en Egypte pour l'attribution de la troisième licence de mobile.
«Nous sommes très intéressés par les marchés qui sont géographiquement proches et nous suivons avec beaucoup d'intérêt les appels d'offres pour des prises de participations majoritaires dans les capitaux d'opérateurs de télécommunication ou l'achat de licences», précise M. Abdeslam Ahizoune, président du directoire de «Maroc Telecom».
La publication signale, par ailleurs, que l'action de l'opérateur, introduite en Bourse presque simultanément à Casablanca et à Paris en décembre 2004, s'est appréciée de 90 PC en quinze mois et représente, à elle seule, près de la moitié de la capitalisation de la place financière nationale, faisant remarquer que l'activité 2005 a été «très belle» pour «Maroc Telecom» qui s'est même transformé en «machine à cash» pour sa maison mère, le groupe français «Vivendi».
L'opérateur reste «leader incontesté» avec une part de marché de 66,7 PC, ajoute l'hebdomadaire pour qui, l'activité «fixe» de «Maroc Telecom» a également connu une orientation positive l'an dernier, avec un gain de 32.000 lignes.
«Maroc Telecom» possède 1,33 millions de lignes, chiffre qui pourrait bientôt être tiré à la hausse par l'engouement spectaculaire pour l'Internet à haut débit, estime-t-il, notant que l'activité ADSL du groupe compte déjà 296.000 abonnées, soit 225 PC en un an.
Pour le magazine, cet engouement devrait se poursuivre avec le lancement des offres «triple play» que sont la télévision, l'Internet et la voix, faisant savoir que la bande passante a été multipliée par cinq en un an et le renforcement des capacités ADSL a absorbé une part importante des investissements totaux réalisés en 2005 par le groupe.
Ces investissements se sont élevés à 3,2 milliards de dirhams, rappelle-t-il.

0 commentaires pour cet article
Il n'y a pas de commentaire sur ce poste, soyez les premièrs à réagir
Réagissez !






Les champs marqués avec une étoile () sont obligatoires!

Haut de la page