Microsoft poursuivi pour le nom de Vista

Il y a deux ans tout juste, Microsoft donnait une conférence durant laquelle le nom de son nouveau système d’exploitation était dévoilé : Windows Longhorn devenait Windows Vista. Depuis deux ans, donc, Vista évoque dans la bouche de ceux qui l’utilisent le nom du nouveau système de Microsoft. Un nom que Microsoft scande d’ailleurs à toutes les sauces depuis plus de six mois, pour accompagner son lancement. Mais voilà, ce nom n’est pas au goût de tout le monde, et certainement pas à celui de Philippe Gildas, qui vient d’assigner Microsoft en justice pour un nom dont il dit avoir la propriété en France.
Vista passe par la fenêtre

Qu’est-ce que Philippe Gildas, ancien animateur de la célèbre émission de Canal+ « Nul Part Ailleurs », peut bien avoir à voir avec Windows Vista ? Le nom de celui-ci, que l’homme affirme avoir déposé depuis plusieurs années. La nouvelle chaîne de Philippe Gildas est maintenant en préparation depuis bien longtemps. Elle cible les plus de 50 ans et doit porter le nom de « Vista ». Seulement voilà, une certaine entreprise d’informatique a sorti il y a quelques mois un système d’exploitation portant exactement ce nom. Alors, qui a raison ?
À qui appartient Vista ?

« J’ai déposé la marque à l’automne 2003 dans tous les domaines de la propriété intellectuelle de l’entertainment des médias, déclare Philippe Gildas à la presse. « On avait déjà tenté le coup il y a quatre ans. Ça a loupé car nous n’étions pas prêts, mais nous avions déposé le nom. Du coup, l’arrivée du système de Microsoft nous gêne vraiment maintenant que nous sommes à deux doigts de notre lancement », poursuit-il. La situation semble donc vraiment délicate, d’autant plus que la chaîne Vista de Gildas proposera un programme télévisé sur CanalSat et les câblo-opérateurs, mais aussi et surtout un grand portail Internet de témoignages de téléspectateurs.
Une affaire à régler en justice

Du côté de Microsoft, il semble surprenant que personne ne se soit assuré que la marque Vista n’était pas déjà déposée en France avant de choisir ce nom. Il semble désormais impensable que Microsoft change le nom de son système, même si ce changement ne devait concerner que la France. Après une campagne de promotion mondiale qui a coûté près d’un demi-milliard de dollars au géant américain (voir notre reportage sur le lancement de Windows Vista en France), cette histoire semble sans issue. C’est donc le tribunal qui tranchera, Gildas ayant décidé d’assigner Microsoft en justice, même s’il reconnaît qu’il aura à faire à « une très longue procédure ».

0 commentaires pour cet article
Il n'y a pas de commentaire sur ce poste, soyez les premièrs à réagir
Réagissez !






Les champs marqués avec une étoile () sont obligatoires!

Haut de la page