Microsoft renonce à racheter Yahoo! après 3 mois de négociations

Le géant américain des logiciels Microsoft a annoncé samedi qu'il retirait son offre d'achat de 46 milliards du groupe internet Yahoo!, numéro 2 mondial de la publicité en ligne, faute d'accord sur le prix, après trois mois de vains efforts.

"Microsoft a retiré sa proposition d'acquérir Yahoo", a indiqué le groupe, qui voulait par ce rachat devenir d'emblée un concurrent crédible de Google, leader mondial de la publicité sur internet, un secteur en plein essor.

"Malgré tous nos efforts, et bien que nous ayons relevé notre offre d'environ 5 milliards de dollars, Yahoo! n'a pas avancé pour accepter notre offre", a déclaré le PDG de Microsoft Steve Ballmer dans le communiqué.

Microsoft précise qu'il avait relevé son offre à 33 dollars par action -- soit 46,2 milliards au total, NDLR -- mais que Yahoo! réclamait 37 dollars par action, soit encore 5 milliards de plus.

"Les sommes demandées par Yahoo! ne sont pas raisonnables pour nous, et il est dans le meilleur intérêt des actionnaires et des salariés de Microsoft que nous retirions notre offre", ajoute-t-il.

Microsoft a affirmé que "Yahoo! aurait accéléré notre stratégie mais nous pouvons avancer" sans lui, et fait allusion à "des alliances stratégiques avec d'autres partenaires".

De son côté les dirigeants de Yahoo! ont réaffirmé samedi que l'offre de Microsoft "sous-évaluait" leur groupe et se sont réjoui que "la distraction de l'offre non-sollicitée de Microsoft soit derrière nous".

Microsoft avait offert publiquement le 1er février de racheter Yahoo! pour 31 dollars par action, soit 44,6 milliards de dollars, payables en cash et en actions Microsoft. Le projet avait laissé les marchés sceptiques, en raison de difficultés de Yahoo! qui ne cesse de perdre du terrain face à Google.

A la surprise des analystes, les dirigeants de Yahoo! ont refusé obstinément, jugeant le prix trop bas. Agacé, Microsoft a martelé qu'il ne paierait pas plus et menacé de se retirer.

Le ton a monté entre les deux groupes, Microsoft fixant même en avril un utimatum à Yahoo! pour accepter dans les trois semaines, en vain.

Ces derniers jours, dans un ultime effort Microsoft a relevé son offre, sans parvenir à convaincre Yahoo!.

Dans une lettre ouverte au PDG de Yahoo! Jerry Yang, M. Ballmer explique aussi que Microsoft a renoncé à tenter une manoeuvre hostile où il se serait adressé directement aux actionnaires de Yahoo!, à cause d'un projet d'alliance entre Yahoo! et son rival Google.

"Notre offre initiale était de 62% supérieure au cours de Yahoo! à l'époque. Cette semaine nous nous sommes dit prêts à monter à 33 dollars, ce qui aurait ajouté 5 milliards de dollars, dit-il.

"Cela s'est avéré insuffisant, puisque votre position finale insistait pour que Microsoft paie encore 5 milliards supplémentaires, ou 4 dollars par action de plus", poursuit-il.

"Il n'est pas raisonnable pour Microsoft de porter cette offre directement devant vos actionnaires", poursuit Microsoft "car en ce cas vous prendriez des mesures qui feraient de Yahoo une acquisition indésirable pour Microsoft".

Il s'agit notamment du projet de Yahoo! de sous-traiter à Google le placement des publicités sur les pages des recherches sur internet, explique-t-il, projet selon lui très nuisible à Yahoo!

Dans un communiqué samedi, le président du conseil d'administration de Yahoo!, Roy Bostock, a déclaré de son côté que "depuis le début notre conseil d'administration et notre direction sont restés fermement convaincus que l'offre de Microsoft sous-évaluait le groupe et nous sommes satisfaits que tant de nos actionnaires partagent notre vue".

Google, Yahoo! et Microsoft se disputent le marché naissant de la publicité en ligne, qui dépasse aujourd'hui 40 milliards de dollars et devrait doubler d'ici 2010, à 80 milliards. Google capte plus de 30% de ce marché, Yahoo! environ 14% et Microsoft environ 6%.


0 commentaires pour cet article
Il n'y a pas de commentaire sur ce poste, soyez les premièrs à réagir
Réagissez !






Les champs marqués avec une étoile () sont obligatoires!

Haut de la page