Ouverture de l'autoroute Agadir-Marrakech

Le réseau autoroutier Marocain a connu cette semaine l’inauguration tant attendue de l’axe Marrakech-Agadir. D’une longueur de 225 KM, cet axe porte l’ensemble du réseau autoroutier marocain à 1100 KM.

Ouverture de l'autoroute Agadir-Marrakech

Cette tranche - dont les travaux ont débuté en  janvier 2006- reliant Marrakech à Agadir, a été inaugurée lundi 21 juin à Mzoudia dans la province de Chichaoua.  Le tronçon a été mis en service immédiatement après son inauguration,  offrant par la même occasion, la circulation gratuite aux usagers pendant 1 mois. La distance est organisée en 8 sections et traversera 8 échangeurs.  
La mise en place d’un  tunnel d’une longueur de 526 mètres traversant  l’Atlas pour ce projet est une première dans le BTP au Maroc. Cette partie du projet n’étant pas prévu à la base, il fallu une prise de conscience écologique de l’ADM avant de choisir cette option. 
Pour les habitués de ce trajet, cela représente un grand soulagement. Le trajet Marrakech-Agadir connait en effet l’un des taux les plus élevés en termes d’accidents de la route, ainsi qu’une durée de trajet dépassant les 4 heures.  Cette durée est aujourd’hui ramenée à 2 heures, et la qualité de l’infrastructure routière  baissera inévitablement le nombre d’accident que connait cette zone.
Au-delà de la ville de Marrakech, il sera désormais possible de parcourir la distance Tanger – Agadir en 7 heures au lieu de 14 heures. 
Le bouclage et l’ouverture maintes fois décalée de cette autoroute aura des « conséquences phénoménales »  sur l’économie touristiques des 2 villes, notamment par la fusion des circuits culturels de Marrakech et Balnéaire d’Agadir, selon le ministre des Transport Karim Ghellab.
Othmane Fassi Fihri, Directeur des Autoroutes du Maroc (ADM)  a insisté sur l’impact économique de cette réalisation notamment au niveau international. La réalisation de ce projet a nécessité une enveloppe de 8 milliards de dirharms. 
Le trafic autoroutier prévu est estimé à 4500 véhicules par jour.
Le réseau autoroutier marocain connaitra quelques travaux d’envergure dans les prochains mois, notamment, l’élargissement  de l’axe Rabat-Casablanca qui passera à 6 voix et les débuts des travaux pour l’axe Fes-Oujda dans la continuité de Rabat-Mekenes-Fes


















Quelques détails techniques :


D’une longueur de 233 km, cette autoroute est divisée en sept sections :


•  Section 1 : Marrakech – Echangeur de Marrakech Ouest (33 km),
•  Section 2 : Echangeur de Marrakech Ouest - Chichaoua (51 km),
•  Section 3 : Chichaoua – Imintanout (33 km),
•  Section 4 : Imintanout – PK 13 (13 km),
•  Section 5 : PK 13 – Argana (43 km),
•  Section 6 : Argana – PK 20 (20 km),
•  Section 7 : PK 20 – Ameskroud (26 km),
•  Section 8 : Ameskroud – Agadir (11 km).


Système d'échange


9 points d’échanges : Marrakech-Nord, Marrakech-Ouest, Chichaoua, RN7, RN8, Imintanout, Argana, Ameskroud et Agadir.


Système d’exploitation :


•  Aires de service : 4
•  Gares de péage sur échangeur : 7
•  Centres d’entretien : 2


Détails du financement du projet :


FINANCEMENT DU COUT DU PROJET


Une convention a été signée entre ADM et le Fonds Hassan II pour le Développement Economique et Social en juin 2004 pour la participation de ce dernier au financement de l’autoroute Marrakech – Agadir sous forme d’une recapitalisation de ADM à hauteur de 1 500 millions de dirhams en trois tranches à verser entre 2005 et 2007.
Les bailleurs de fonds intervenant dans le financement du projet sont les suivants : 


Marrakech —RN8 :


La BID pour un montant de 106 Millions USD (environ 965 millions de dirhams).
RN8 – Chichaoua & Ameskroud – Agadir :
Le FADES pour un montant de 29 millions KWD (environ 920 millions de dirhams).


Chichaoua – Imin Tanoute :


La BAD pour un montant de 118,6 millions d’euros (environ 1315 millions de dirhams) et qui sera alloué en plus de ce tronçon aux marchés annexes de tous les autres tronçons du projet.


Imin Tanoute – Argana :


•  Le FKDEA pour un montant de 15 millions KWD (environ 450 millions de dirhams),
•  Le FADES portant sur un montant de 31 millions de dinars koweïtiens (environ 980 millions de dirhams).


Argana – Ameskroud :


La JBIC pour un montant de 17 726 millions de yens japonais (environ 1 370 millions de dirhams).


 



2 commentaires pour cet article
  1. Le 2010-12-21 à 06:28:00 par andres

    et essaouira la dedans toujours oublié


  2. Le 2011-08-25 à 23:06:42 par Graoua

    un investissement pas très intelligent comme tout comme ses propres investisseurs plusieurs morts plusieurs vies gâchés plusieurs blessées mon père est décède sur cette autoroute je vous défend de l'emprunter aucun panneau visible la nuits les camions et les voitures se partages la même route la nuit lors des virages et des descentes c'est vraiment minables de l'argent jeté par dessus les fenêtre alors que des milliers de pauvres mandis les rues c'est vraiment de la merde plusieurs morts dans le même point et aucun moyens n'a été mis a disposition afin d'éviter ces accidents bande de bouffon bande de batard


Réagissez !






Les champs marqués avec une étoile () sont obligatoires!

Haut de la page