PetroChina vaut près de 1.000 milliards de dollars en Bourse

Avec 8,9 milliards de dollars levés, l'introduction en Bourse du groupe énergétique chinois bat des records. Le titre a triplé à l'ouverture, portant la capitalisation du groupe au même niveau que celles d'ExxonMobil et de General Electric réunies

Le plus gros groupe énergétique chinois PetroChina a établi un nouveau record mondial lors de son introduction lundi à Shanghai et devient la première firme au monde par la capitalisation boursière. Après une levée de fonds de 66,8 milliards de yuans (8,9 milliards de dollars), PetroChina a vu son action bondir de 191% à l'ouverture, le titre s'échangeant à 48,6 yuans (6,48 dollars) contre un prix d'introduction à 16,7 yuans par action. L'introduction de PetroChina à Shanghai, la plus forte jamais réalisée en Chine continentale, constitue aussi un record mondial cette année. Petrochina (pétrole et gaz), filiale du groupe public CNPC, est déjà cotée à New York et Hong Kong. Son entrée tonitruante à Shanghai, dans un marché boursier chinois qui flambe, lui permet d'atteindre près de 1.000 milliards de dollars de capitalisation, soit autant que celle du géant pétrolier américain Exxon Mobil (environ 500 milliards de dollars) et celle du conglomérat General Electric (420 milliards de dollars) réunies.

En terme de revenus, PetroChina ne réussit toutefois pas à intégrer encore la liste des cinquante entreprises les plus riches au monde. "Cette entrée sur le marché des actions en Chine est la conséquence des performances de l'économie chinoise et des demandes dans le domaine de l'énergie", a indiqué le groupe chinois dans un communiqué. La firme a émis quelque 4 milliards d'actions, le quart de ces titres étant réservé aux investisseurs institutionnels.

PetroChina doit se servir des fonds levés pour financer la construction, l'extension ou la modernisation de trois installations pétrolières et la rénovation d'une raffinerie et d'une usine de production d'éthylène. "Le prix d'ouverture dépasse nos prévisions", a commenté Wu Feng, analyste chez TX Investment Consulting Co à Shanghai.

Le précédent record pour une levée de fonds en Chine avait été établi par le premier producteur de charbon de Chine, Shenhua Energy, pour son introduction à Shanghai début octobre. La souscription lui a permis de recueillir 66,58 milliards de yuans (65,99 milliards de yuans de produit net) et de dépasser le précédent record de la China Construction Bank (de quelque 58 milliards de yuans).

Certains experts ont mis en garde lundi les investisseurs, jugeant le niveau de l'action PetroChina trop élevé. "Le prix est trop haut et je pense qu'il est pour le moment risqué d'acheter pour les particuliers car je ne vois guère de marge de progression", estime Zhu Zhiyong, analyste pour Golden Sun Securities à Shanghai. "Sur le long terme, cela va aider à équilibrer l'offre et la demande boursières. Dans l'immédiat, PetroChina va être populaire chez les investisseurs institutionnels", a ajouté cet analyste.

La Bourse de Shanghai a grimpé de plus de 400% depuis fin 2005, dopée par les introductions de grands groupes chinois publics. "Le gouvernement souligne ainsi son intention de contrôler le marché", estime Guo Feng, analyste chez Northeast Securities à Shanghai. Après son entrée sur le marché shanghaien, PetroChina reste aux mains de l'Etat à hauteur de 86%.

0 commentaires pour cet article
Il n'y a pas de commentaire sur ce poste, soyez les premièrs à réagir
Réagissez !






Les champs marqués avec une étoile () sont obligatoires!

Haut de la page