Portrait : Omajil, le duo qui chante Agadir

Omar et Jilali, deux artistes refoulant beaucoup d'espérances et de souffrances Etymologiquement parlant, Omajil c'est tout simplement Omar et Jilali, deux esprits, deux talents, serrant dans le creux de la main un profil colossal, celui de deux artistes capables de tout faire et refoulant au fond d'eux-mêmes beaucoup d'espérances et beaucoup de souffrances. Car, certes, leur parcours était aussi bien épineux que florissant, il faut le dire. Florissant grâce à la volonté d'acier dont ils ont, toujours, fait preuve pour sortir de l'ombre et briller dans le ciel de l'art, dans celui de la chanson précisément.

Portrait : Omajil, le duo qui chante Agadir

Ce groupe est, en fait, le fruit d'une rencontre ayant eu lieu, en 1985, à Casablanca. Cette rencontre ayant uni Omar Mellouk et Jilali Marsafi a constitué le point de départ de ces deux artistes dans un voyage qui les mène au bout de leurs rêves, pour goûter le délice de se reproduire et de satisfaire, ou mieux encore, d'impressionner. Pour goûter, également, l'amertume et la déception que dictent l'indifférence d'autrui, les entraves et les difficultés d'ordre financier et autres. Tant de sacrifices a-t-il fallu, il faut l'avouer, pour qu'Omajil continue à exister.

Un an plus tard, en 1986, entend-on dire, le groupe a été invité à l'émission
"Casa club" diffusée sur la chaîne de la RTM. Et c'est à Casablanca, au complexe Mohammed V qu'il a organisé son premier concert en 1989. Entre l'année 1989 et 2009, le groupe, à travers plusieurs stations où il a eu l'heur de se reproduire, dans les plus grands palaces de Casablanca, de Marrakech, d'Essaouira et d'Agadir, n'a jamais cessé de surprendre et surtout de satisfaire son public.
Il incombe de signaler que le début de l'année 2008 représente la date de l'apparition du premier single "Agadir" signé Omajil, qui s'empare en été 2008 du Hit Parade de Radio Plus Agadir. La chaîne de télévision 2M, quant à elle, lui a consacré un reportage en novembre 2008.

Au fil des années, le groupe acquiert de plus en plus d'ampleur et c'était le 23 juillet de l'année en cours que le groupe a organisé un concert sur la plage d'Agadir. Le 15 août dernier, Omajil accède, selon ses propres moyens, au monde du clip via la sortie du clip "Agadir", chanson où s'opère, dans l'harmonie, l'alternance entre l'arabe dialectal, tachelhit et le français, où se conjuguent la joie et la tristesse, l'histoire et la géographie et où se manifestent la beauté et le charme de cette ville. Une très belle musique pour une aussi belle poésie, telle est en bref la chanson "Agadir".

Les responsables des affaires de l'art et de la chanson et du tourisme et de l'artisanat aux niveaux local, régional et national sont, donc, censés soutenir ce travail. Car c'est, bien, d'un véritable travail d'artiste qu'il s'agit et d'un clip dédié exclusivement à cette ville marocaine et qui met en exergue les valeurs historiques et artistiques, les infrastructures et le patrimoine naturel dont elle jouit et qui contribuera, par conséquent, à l'amélioration de son image et à sa promotion en tant que destination touristique.

Biographie
OMAJIL est un duo de musiciens-chanteurs d'origine marocaine : Omar Mellouk et Jillali Marsafi. C'est en 1985 à Casablanca, que Omar et Jillali décident de former un groupe de musique. Des débuts prometteurs avec une apparition télé à l'émission "Casa Club" sur la chaîne RTM en 1986 et un concert au complexe Mohammed V, en 1989.
Depuis 1989, Omar et Jillali travaillent en tant que musiciens et chanteurs dans plusieurs espaces socio-culturels. C'est en 2008 que leur carrière s'est accélérée grâce à la chanson "Agadir" composée par Jillali Marsafi. Durant l'été 2008, Omajil participe au Hit Parade de la radio locale "Radio Plus Agadir" et remporte le concours. A la suite de ce hit parade, en novembre 2008, la chaîne télé 2M réalise et diffuse un reportage sur le duo Omajil.
Le 23 juillet 2009, Omajil s'est produit en concert sur la plage d'Agadir.



0 commentaires pour cet article
Il n'y a pas de commentaire sur ce poste, soyez les premièrs à réagir
Réagissez !






Les champs marqués avec une étoile () sont obligatoires!

Haut de la page