Qui a voulu saboter la commémoration du cinquantenaire du séisme et de la reconstruction de la ville d’Agadir?

Photo : La princesse Lalla Malika en visite à Agadir saluant les responsables locaux dont le maire Tarik Kabbage et l'ex Wali Filali (Crédit : Abdallah AOURIK) Alors qu'Agadir s'apprêtait à recevoir plusieurs délégations étrangères à l'occasion de la commémoration du cinquantenaire du séisme qui a failli rayer la ville de la carte, des anti-Agadir ont tout fait tomber à l'eau. De quoi s'agit-il?

Qui a voulu saboter la commémoration du cinquantenaire du séisme et de la reconstruction de la ville d’Agadir?


En effet, d'éminentes personnalités venues de Belgique, de Hollande, du Canada, de France et d'Espagne étaient invitées cordialement par le maire d'Agadir. Ce beau monde n'avait d'autre ambition que de venir se recueillir sur les tombes de leurs proches victimes du fameux séisme. Or qui sont ces gens-là qui ont voulu saboter ce projet? Revenons à l'origine de l'idée-même d'organiser cette manifestation.


Il y a deux ans, Orna Baziz, une juive de confession, rescapée du tremblement de terre et qui a écrit un grand livre sur la mémoire d'Agadir, avait proposé au Maire d'organiser ce cinquantenaire. M. Kabbage ne pouvait donc que donner son aval au projet mais il attendait d'être réélu. Une fois réélu, il a concocté, avec ses collaborateurs, tout un programme ambitieux.


"Le Lien" et "Amidagadir, deux associations d'anciens gadiris français ont aidé  à cette organisation et se sont mobilisés, ont fourni des photos et ont invité leurs membres. Malheureusement, des détracteurs, dont un certain Nachit (PT), un certain Aziz (imprimeur), dit le "gros vorace" et la bande à Machahid, appuyés par le Wali partant, ont tout fait pour saboter le projet de Kabbage et de ses amis. Ils ont organisé une conférence de presse au même moment que celle de Kabbage en amadouant une trentaine d'associations et de journalistes qui ont préféré au sérieux du maire, un dîner copieux et arrosé de Nachit et ses acolytes dont le Wali, leur bienfaiteur, qui a censuré d'ailleurs beaucoup de projets communaux. Ce Wali partant a voulu organiser la commémoration à sa façon car il a toujours été en couteaux tirés avec le maire. Il a diligenté un ami à lui, architecte, qui lui-même s'est fait aider par le consul honoraire de Belgique, un autre architecte, pour concocter un autre programme négligeant ainsi la commune et tout son savoir-faire et sa légitimité pour organiser ce genre de manifestations.


C'est enfin, le Croissant Rouge Marocain qui a sauvé les meubles en adoptant le projet de Kabbage alors que tout le monde sait qu'il n'avait rien à voir avec la reconstruction de la ville martyre. Du coup, tout a été reporté côté commune: sur quatre ambassadeurs qui devaient venir avec des soldats sauveurs, seulement deux ont répondu à l'appel à cause de cette mascarade du Wali et de ses misérables suiveurs.




6 commentaires pour cet article
  1. Le 2010-03-09 à 00:37:44 par sam6

    c'est normal ce que fait le réspectable gouverneur car il suit le modele de tous les autres dirigeants qui n'encouragent que les projets par leurs progéniture et où ils engloutissent des millions


  2. Le 2010-04-10 à 20:28:50 par gizmobogosse

    Je ne le vois pas comme ça, en fait ce sont 2 groupes d'individus qui se disputent l'organisation d'un événement ( avec ses retombées politiques ou financières ! ) sur la tragédie vécue par les gadiris et sur la mort d'autres ( Paix et bénédiction d'Allah sur eux ) Azul Flawn - Salut à vous


  3. Le 2010-04-10 à 23:04:26 par abbas

    le courage de crier sur la figure du wali, à ce que je constate, devait manquer à certains, qui n'en parlent que maintenant. POURQUOI ?


  4. Le 2010-04-19 à 18:45:01 par ifiss ntagant

    c'est une dispute entre deux chorgnads ,pour être plus clair que ce que dit gizmobogosse et ce que notre artiste journaliste veut bien cacher parcequ'il adore les petits chéques du plus gros.


  5. Le 2010-04-25 à 03:36:32 par ifiss ntagant

    j'ai vu certaines vidéos sur cette journée mémorable pour le combat qu'ont mené les soussis pour leurs droits légitimes et elle m'a vraiment plaisir plair.Les jeunes imazighns sont conscients maintenant du font du probléme et c'est ma plus grande joie.


  6. Le 2010-05-12 à 20:26:02 par samsam

    Mahmoud Bédoui LA TERRE EST RONDE ET POURTANT ELLE A DES CONS ET DES DICTATEURS DANS TOUS LES COINS. Voilà pourquoi les dictateurs refusent de savoir que leur triste fin est toujours la même et cela depuis la nuits des temps. Celle de leurs familles proches ou lointaines est aussi la même. Même constat, mais dans le bon sens, pour les sains d'esprit leur méchanceté et leur bassesse commencent toujours par ignorer ceux qui inconsciemment leur ont donné raison.


Réagissez !






Les champs marqués avec une étoile () sont obligatoires!

Haut de la page