Rachida Dati avec Nicolas Sarkozy lors de sa visite d'Etat au Maroc

La ministre française de la Justice Rachida Dati accompagnera le président Nicolas Sarkozy au Maroc pour une visite d'Etat de trois jours à compter de lundi, a indiqué jeudi un porte-parole de la Chancellerie, Guillaume Didier.

Rachida Dati, née en France il y a 41 ans de père marocain et de mère algérienne, se rendra au Maroc à partir de lundi après-midi, a précisé le porte-parole qui n'était pas en mesure de préciser le programme de la ministre, en cours de préparation.

Première personnalité d'origine étrangère à diriger un ministère régalien en France, Rachida Dati est l'un des symboles de l'ouverture du président de la République à la "diversité".

M. Sarkozy effectuera à partir du 22 octobre au Maroc une visite d'Etat de trois jours, la première depuis son élection le 6 mai, au cours de laquelle il se rendra successivement à Marrakech, Rabat et Tanger.

Des contrats commerciaux pourraient être signés entre la France et le Maroc lors de cette visite, a annoncé le porte-parole de l'Elysée David Martinon. "La France est le premier fournisseur et le premier client du Maroc", a-t-il souligné.

Une délégation de quelque 70 chefs d'entreprise accompagnera le président de la République. Le chef de l'Etat visitera mardi le chantier du tramway de Rabat "auquel plusieurs entreprises françaises participent", a annoncé le porte-parole.

Par ailleurs, M. Sarkozy évoquera avec le roi du Maroc Mohammed VI "le projet d'Union méditerranéenne", présentée comme "un espace de solidarité et de coopération" pour lequel "le Maroc a déjà fait part de son intérêt", a souligné M. Martinon.

"Ce n'est pas un projet tout fait, clés en mains qui serait à prendre ou à laisser. L'idée c'est de faire cheminer ce projet", a-t-il ajouté.

Nicolas Sarkozy prononcera un discours sur ce thème mardi à Tanger, "ville symbolique car elle incarne l'ouverture du Maroc sur la Méditerranée", a précisé le porte-parole.

Le chef de l'Etat sera accueilli par le souverain marocain lundi après-midi à Marrakech. Mardi, il prononcera un discours devant les parlementaires à Rabat.

Le même jour, il se rendra dans la capitale au Mausolée Mohammed V pour déposer une gerbe sur la tombe de ce dernier ainsi que sur celle de Hassan II.

Mercredi, le président français doit inaugurer les nouveaux locaux de consulat général de Marrakech et doit prononcer à cette occasion un discours devant la communauté française.

0 commentaires pour cet article
Il n'y a pas de commentaire sur ce poste, soyez les premièrs à réagir
Réagissez !






Les champs marqués avec une étoile () sont obligatoires!

Haut de la page