Rythmes et spiritualité à Agadir

A l’affiche du vendredi 2 août au Sofitel Bay Resort, la hadra des Aissawas de Meknès pour un voyage de spiritualité


Warning: main(/homez.62/agadirne/www/includes/banners/banner468_gris.php) [function.main]: failed to open stream: No such file or directory in /home/agadirne/www/news-actualites/details.php on line 188

Warning: main() [function.include]: Failed opening '/homez.62/agadirne/www/includes/banners/banner468_gris.php' for inclusion (include_path='.:/usr/local/lib/php') in /home/agadirne/www/news-actualites/details.php on line 188
Rythmes et spiritualité à Agadir

Pas beaucoup le choix où se divertir après la rupture du jeûne à Agadir. En dehors des cafés de la promenade du front de mer et ceux de la marina qui font le plein, le reste de la ville est presque désert et ne propose pas d’attractions en cette période. En raison de la baisse de la demande durant ce mois, beaucoup de restaurants ont baissé le rideau. Aussi par endroit, la destination touristique offre une image triste. C’est comme si presque tout était mis en stand by en attendant que le mois de jeûne passe. Le mois de juillet est pourtant connu pour être une période de haute saison dans la destination vis-à-vis des marchés émetteurs étrangers.
Pour sortir la station de cette léthargie, le Sofitel organise à l’occasion du mois sacré des soirées à thèmes. Tous les vendredis jusqu’à la fin du Ramadan, l’hôtel offre des veillées spirituelles. Chants gnaouis avec le groupe Kiff Samba, mélodies arabo-andalouses avec Abderrahim Souiri ou encore airs soufis avec les Aissawa de Meknès, sont au programme. A l’affiche du vendredi 19 juillet, le chanteur Abderrahim Souiri. Le 26 juillet, hommage sera rendu au patrimoine musical de Taroudant à travers les artistes de la dakka roudania. Connue aussi sous le nom du malhoun roudani, c’est une musique originale avec son propre rythme et des thèmes très variés. Taroudant, une des plus vieilles cités du Maroc, regorge en effet de grands noms de poètes de Malhoun et de jeunes talents qui chantent l’amour, la souffrance, la liberté et l’espoir. Le 2 août, c’est un voyage spirituel aux rythmes de la hadra des Aissawas de Meknès qui est au programme.
Les soirées seront aussi animées à l’Institut français d’Agadir. A l’affiche du 19 juillet, le guitariste soliste Manuel Delgado pour un concert-spectacle flamenco dans l’enceinte du théâtre de verdure. Originaire de Barcelone, ce musicien est connu pour être aussi compositeur et accompagnateur de danseurs de flamenco.
Le vendredi 26 juillet, ce sera la chanteuse engagée Emel Mathlouthi qui se produira au théâtre de verdure. Née en 1982 à Tunis, cette artiste, auteur compositeur, est finaliste de la première édition du prix RMC Moyen-Orient 2006. Sa célébre chanson, “Kelmti horra” (Ma parole est libre) sonne comme un hymne informel du soulèvement populaire tunisien de 2011, est-il indiqué. L’album éponyme, sorti en 2012, renferme dix perles électro, principalement en arabe, toutes produites par Emel et inspirées de ses moments clés et du monde. Aujourd’hui, la chanteuse multiplie les concerts aux quatre coins du monde. Evasion garantie.




Warning: main(/homez.62/agadirne/www/includes/banners/pubOxado.html) [function.main]: failed to open stream: No such file or directory in /home/agadirne/www/news-actualites/details.php on line 222

Warning: main() [function.include]: Failed opening '/homez.62/agadirne/www/includes/banners/pubOxado.html' for inclusion (include_path='.:/usr/local/lib/php') in /home/agadirne/www/news-actualites/details.php on line 222
0 commentaires pour cet article
Il n'y a pas de commentaire sur ce poste, soyez les premièrs à réagir
Réagissez !






Les champs marqués avec une étoile () sont obligatoires!

Haut de la page