Saïd Aouita nommé directeur technique de l'athlétisme marocain

L'ancien champion marocain, Saïd Aouita a été nommé aujourd’hui, directeur technique national (DTN) de l'athlétisme au Maroc. C’est ce qu’a indiqué dans un communiqué de presse, la Fédération Royale Marocaine d'athlétisme (FRMA) tout en indiquant que cette décision vient dans le cadre d’une volonté « d’insuffler une nouvelle dynamique à l’athlétisme national »

Saïd Aouita nommé directeur technique de l\'athlétisme marocain ouita est né le 2 novembre 1959 à Kenitra. Avant de devenir athlète, ce sportif de haut niveau voulait devenir un footballeur. Mais c'est à l'athlétisme qu'il doit ses heures de gloire. Son palmarès est assez fourni avec plusieurs médailles à la clé, notamment une en or pour l'épreuve du 5 000 m lors des JO de Los Angeles en 1984. Il avait également réussi à battre les records du Monde du 5 000 m et du 1 500 m. La fusée comme certains aimaient l’appeler, détient encore le record olympique sur 5 000m.

Après une brillante carrière sportive, Saïd Aouita ne s'est pas trop éloigné des pistes d'athlétisme. En effet dés 2002, il est en charge de l'entraînement des coureurs de fond et de demi-fond australiens. Puis, en 2005, il devient consultant sportif pour la chaîne qatarie Al Jazira. Il y commentait les différentes épreuves d'athlétisme jusqu'à encore récemment, lors des derniers JO.

Cette nouvelle nomination à la tête de l'athlétisme marocain survient dans des circonstances embarrassantes pour ce sport, surtout après les résultats plus que médiocres réalisés par les athlètes Marocains lors des Jeux Olympiques de Pékin. En effet, le Maroc n’a pu décrocher l’or et il s’est contenté de l’argent gagné par le marathonien Jawad Gharib et le bronze remporté sur le 800 m dames par Hasna Benhassi.

En tant que DTN, Saïd Aouita aura pour mission principale d'améliorer les performances des athlètes marocains et les rendre aptes à truster les premières places dans les différentes épreuves d'athlétisme. Aussi, le nouveau directeur technique est amené à repérer les éventuels talents et à organiser des compétitions à vocation nationales et internationales au Maroc. Il n’aura certainement pas la tâche facile pour redorer le blason de l'athlétisme marocain qui est en berne depuis la retraite de Hicham El Gerrouj.

0 commentaires pour cet article
Il n'y a pas de commentaire sur ce poste, soyez les premièrs à réagir
Réagissez !






Les champs marqués avec une étoile () sont obligatoires!

Haut de la page