Soixante six clandestins subsahariens interpellés au Maroc

Les autorités marocaines ont interpellé hier, après–midi, près de Nador (nord est), 66 clandestins subsahariens, parmi lesquels 20 femmes et trois enfants qui projetaient de se rendre en Espagne, à bord d’une embarcation de fortune, a-t-on indiqué de source officielle à Rabat.

Plus tôt dans la matinée, ce sont 53 immigrants maghrébins qui étaient interceptés par les services de sécurité espagnols, alors qu’ils cherchaient eux aussi à débarquer sur les côtes du sud de l’Europe.

Cette année un millier de candidats à l’émigration clandestine ont été interpellés à Nador, selon les statistiques disponibles à Rabat.

Depuis janvier 2007, les autorités marocaines ont fait avorter quelque 9700 tentatives de migration clandestine dont 3000 vers les Iles Canaries, en plus du démantèlement de 260 réseaux de trafic des migrants.

Rabat mène une action de lutte contre l’immigration clandestine consistant à démanteler les réseaux spécialisés et la mise en échec des tentatives d’immigration impliquant chaque année des Marocains, des ressortissants de pays maghrébins et d’Afrique subsaharienne.

Samedi le ministre espagnol de la Défense, José Antonio Alonso, parlait de quelque 10.000 immigrants secourus en 2006, depuis le lancement par l’Espagne, en mai de la même année, de l’opération "Noble sentinelle" destinée à endiguer les vagues de clandestins, qui tentent de partir des côtes ouest africaines, vers les îles Canaries.



0 commentaires pour cet article
Il n'y a pas de commentaire sur ce poste, soyez les premièrs à réagir
Réagissez !






Les champs marqués avec une étoile () sont obligatoires!

Haut de la page