Sortie de la 1ère promotion des «OCP skills» à Agadir

La cérémonie de sortie de la 1ère promotion des bénéficiaires du programme de qualification des compétences //OCP Skills//, piloté par l’Office chérifien des phosphates en partenariat avec l’Université Ibn Zohr d’Agadir (UIZ) et destiné à la formation des jeunes pour leur insertion dans le marché du travail, a eu lieu jeudi à Agadir.

Sortie de la 1ère promotion des «OCP skills» à Agadir

La cérémonie de sortie de la 1ère promotion des bénéficiaires du programme de qualification des compétences //OCP Skills//, piloté par l’Office chérifien des phosphates en partenariat avec l’Université Ibn Zohr d’Agadir (UIZ) et destiné à la formation des jeunes pour leur insertion dans le marché du travail, a eu lieu jeudi à Agadir.
Cette cérémonie a été marquée par la remise des diplômes universitaires (Bac + 3), spécialité “agent de développement social” au titre de l’année 2012/2013, au profit de 22 lauréats, dont des fils/filles de retraités ou d’habitants à proximité des zones de production des phosphates.
Ces lauréats ont également bénéficié de modules de formation et d’attestations diverses en matière de coaching, de langue anglaise, d’informatique et de technique de recherche d’emploi, sachant qu’une nouvelle promotion de 98 lauréats ayant bénéficié d’un programme de formation en matière d’”ingénierie et management social” (Bac+5) devrait rejoindre le marché de l’emploi, début janvier prochain.
A ce sujet précisément, le président de l’UIZ, Omar Halli, a souligné la pertinence de ce module qui, sans être un diplôme universitaire puisqu’il relève d’une formation continue, permet à son détenteur de s’insérer avec plus de souplesse dans le marché du travail.
Après avoir salué “le partenariat privilégié entre l’UIZ et une université privée”, il a estimé que la sortie de cette première fournée témoigne de la réussite de la 1ère tranche d’un programme de formation.
Aussi, a-t-il noté, la part de l’UIZ dans le programme piloté dans le cadre de l’OCP Skills s’explique par le fait que “nous drainons des étudiants qui nous parviennent des quatre régions méridionales du royaume, avec tout ce que ceci implique en terme de dynamisme, particulièrement dans le domaine social, et ce qu’il évoque de déficits dans le sillage de l’extension urbaine et de projets pilotés dans le cadre de l’Initiative nationale du développement humain”.



0 commentaires pour cet article
Il n'y a pas de commentaire sur ce poste, soyez les premièrs à réagir
Réagissez !






Les champs marqués avec une étoile () sont obligatoires!

Haut de la page