Soudan : 40 coups de fouet pour avoir appelé un peluche Mohammed

Le procès de l'institutrice britannique interpellée à Khartoum pour avoir autorisé ses élèves à nommer un ours en peluche Mohammed a commencé jeudi. Elle comparaît pour incitation à la haine religieuse, un chef passible de 40 coups de fouet, d'une peine de prison et d'une amende.
L'air visiblement accablée et fatiguée, Gillian Gibbons, veste sombre et robe bleue, n'était pas menottée quand elle est entrée dans le prétoire, selon les journalistes présents dans le palais de justice de la capitale soudanaise. Le procureur général du Soudan a assuré que Gibbons aurait droit à un procès rapide et équitable conformément aux lois soudanaises. Gillian Gibbons, 54 ans, avait été interpellée dimanche après que des parents d'élèves se furent plaints, l'accusant d'avoir insulté l'Islam en donnant à un ours en peluche le prénom de son prophète, Mohammed. L'établissement privé anglophone où elle travaillait, l'Unity High School de Khartoum, a assuré qu'elle n'avait jamais voulu insulter l'Islam et présenté des excuses aux musulmans qui auraient été offensés.

0 commentaires pour cet article
Il n'y a pas de commentaire sur ce poste, soyez les premièrs à réagir
Réagissez !






Les champs marqués avec une étoile () sont obligatoires!

Haut de la page