Souss-Massa: Agadir met les bouchées doubles

Le Conseil préfectoral renouvelle sa stratégie de valorisation de la région


Les travaux de la réunion en session ordinaire du Conseil préfectoral d'Agadir Ida outanane, tenue à Agadir le 31 janvier 2008, ont été présidés par Abderrahim Oumani qui a procédé au début de son allocution, à la lecture de l'ordre du jour, dont les axes sont la validation des rapports des commissions, les résultats du compte administratif de l'année 2007.

Outre la situation des projets touristiques du nord d'Agadir (Tamaouanza, Tamraght Taghazout, Aghroud), l'évaluation du 2e programme des voies rurales au niveau de la province d'Agadir Ida outanane et un exposé traitant des activités de l'Entraide Nationale.

Monsieur Oumani a, ensuite, émis sa totale conviction et son ample satisfaction des efforts que ne cesse de déployer le wali de la région pour opérationnaliser et promouvoir le développement économique, social et culturel au niveau de la province et dans le monde rural en particulier.

Il a procédé, par la suite, à l'énumération des activités du conseil préfectoral au cours de la période séparant les deux sessions. Le conseil, a-t-il déclaré, a assisté à la réunion du conseil de l'école supérieure de technologie, aux réunions de la commission technique dérivant de l'initiative nationale pour le développement humain. Il a aussi assisté à la réunion de la commission de la programmation et des affaires financières de l'agence du bassin hydraulique Souss Massa et aux réunions concernant l'étude des demandes de transfert des autorisations d'exploitation des taxis. Le conseil préfectoral d'Agadir Ida outanane a encore assisté aux travaux des réunions préparatoires des commissions du conseil administratif de l'Académie régionale pour l'éducation et pour la formation. Il également pris part à l'assemblée générale de l'association Origin, comme il a participé dans les chantiers de formation en la matière du tourisme rural et a accueilli le staff du conseil général de Loire-Atlantique pour l'étude du programme de coopération pour l'année 2008.

Monsieur Oumani a ensuite souligné que le monde rural au niveau de la province d'Agadir Ida outanane représente un espace fertile pour les intervenants locaux et centraux en matière d'investissement. Sa qualification et son insertion dans les plans de développement constituent les priorités de l'Etat, des élus, des associations et de la société civile pour contribuer à son développement sur le plan économique et social. Sachant que ces régions souffrent de problèmes de pauvreté, de précarité et d'exclusion sociale.
Ce conseil s'est employé à la naissance de différents projets pouvant contribuer à l'évolution du monde rural et à sa qualification au niveau d'infrastructures essentielles en matière d'eau potable, de voirie, d'électricité, d'enseignement et de santé publique.

Et dans ce sens, a-t-il poursuivi, le conseil a participé à la réalisation du projet Taba Imâzzine, en partenariat avec la direction régionale d'équipements, avec l'agence du développement social et avec les communes concernées. Au terme de ce projet, il sera procédé à la réalisation de 230 km de voies rurales ce qui contribuera à la rehausse du taux de liaison des populations rurales avec le réseau routier de 50% à 90% en l'an 2015.

Par ailleurs, le secteur du tourisme, a déclaré monsieur Oumani, est considéré comme le pilier fondamental de l'économie nationale.
La destination touristique d'Agadir est considérée comme la première destination balnéaire, actuellement et dans l'avenir, grâce aux grands chantiers touristiques sur lesquels s'appuie le Maroc en général, et la préfecture d'Agadir Ida outanane, en particulier, pour faire accroître la capacité d'accueil, pour l'optimisation et la diversification du produit touristique et la création d'une nouvelle dynamique ayant des retombées positives sur l'évolution économique, sociale et urbanistique au niveau de la préfecture.

Le wali a attiré l'attention sur la mobilisation de tous les moyens dans la perspective de la réalisation du développement global.
Pour ce faire, a-t-il déclaré, les intervenants économiques, les élus et les autorités locales, sont tous appelés à œuvrer pour le tissage des relations et la promotion d'interaction entre les professionnels en matière du tourisme et les collectivités locales et la mobilisation de toutes les compétences et toutes les potentialités pour encourager l'investissement dans le secteur touristique et dans celui des pêches maritimes pour faire de la région le premier centre attractif d'investissement sur l'échelle nationale.

Le wali a soulevé la nécessité et de se concentrer sur l'étude des facteurs de création d'investissement et sur celle des composantes d'environnement d'investissement. Comme il a soulevé une anomalie concernant le ressort de Taghazout Tamaouanza , le directeur de la Sonaba a déclaré que la première unité ouvrira ses portes au cours de l'année 2009. Cet objectif demeure hors toute atteint, vu l'état d'avancement des travaux qui sont encore en phase de terrassement. Le wali a aussi mis l'accent sur le rôle de l'initiative nationale du développement humain dans l'adoption d'une nouvelle méthodologie de gestion des affaires sociales qui contribuera à la préservation de la dynamique que connaît ce chantier national visant la lutte contre la pauvreté , la précarité et l'exclusion sociale, dans le cadre du plan d'action établi par et en collaboration avec les différents services extérieurs au niveau des quartiers visés par cette initiative au cours de l'année 2008 et pendant la période 2009-2010.
------------------------------------------
Carences médicales
La préfecture d'Agadir Ida outanane souffre en effet surtout dans le monde rural, du manque en matière de centres et des cadres médicaux. Ceci nécessite plus d'efforts de la part de la délégation du ministère de la santé, des autorités locales et des élus, afin de remédier à cette situation.

Et dans ce sens, une convention de partenariat a été signée avec la délégation provinciale de la santé visant la création des unités médicales ambulantes à travers toute l'année et au niveau de toutes les communes rurales sises au territoire de la préfecture d'Agadir Ida outanane, via la caravane médicale qui veillera à la vaccination des enfants et des mères, l'organisation de la famille, le contrôle de la grossesse et de l'accouchement, la lutte contre les maladies contagieuses, l'hygiène scolaire, les soins médicaux, l'organisation des sessions de formation et de recyclage en faveur des sages femmes. Outre les visites qui seront prodiguées en matière d'ophtalmologie, de gynécologie
et pédiatrie et des visites générales.On procédera, en l'occurrence, à la distribution des médicaments.

0 commentaires pour cet article
Il n'y a pas de commentaire sur ce poste, soyez les premièrs à réagir
Réagissez !






Les champs marqués avec une étoile () sont obligatoires!

Haut de la page