Souss Massa-Drâa: Des investissements productifs

Le Centre régional d'investissement (CRI) de Souss Massa-Drâa a validé, au terme de l'exercice 2007, 193 projets d'investissement auxquels a été attribuée une enveloppe budgétaire de 14 milliards 387 millions de dirhams.

Ces projets permettront de créer plus de 10.200 emplois. Le montant des investissements a enregistré, en l'occurrence, une progression atteignant les 12% grâce à la validation de grands projets structurants conventionnés. Il s'agit notamment du projet d'aménagement de la nouvelle station touristique de Taghazout et, bien entendu, de la station touristique «El Mansour Lac City» d'Ouarzazate. Le montant d'investissement réservé à cette dernière s'élève à plus de 5,4 milliards de dirhams. Il s'agit, en outre, du complexe résidentiel et touristique du groupe ONAPAR à la commune rurale de Tarmigt. Le montant global d'investissement attribué à la réalisation de ce projet est estimé à 314 millions de dirhams.

Les retombées de ces projets ont été bénéfiques sur le plan sectoriel et ont contribué à la ‘'ventilation'' de l'investissement et ont permis, également, au secteur touristique d'occuper la première place avec un taux d'investissement atteignant les 60%, suivi de l'industrie avec seulement 17% et de l'habitat avec 9%. Le Centre régional d'investissement, via son engagement au service de l'investissement au niveau de la région, veille, par ailleurs, sur le suivi permanent des grands projets et accorde une attention particulière à la problématique du foncier. Et dans ce sens, il faut le signaler, le parc national de Souss Massa-Drâa a accueilli des projets d'investissement touristique, à travers la réalisation de schémas d'aménagement pour 7 parcelles totalisant une superficie de 1.000 ha et dont le site de Tifnit qui abritera le premier resort éco-touristique.

En matière de création d'entreprises, le CRI de Souss Massa-Drâa a instruit 1.986 demandes de création d'entreprises avec un montant d'investissement dépassant 1 milliard 398 millions de dirhams, générant ainsi plus de 8.005 postes d'emploi. Ces entreprises créées représentent 64% de l'ensemble des sociétés au niveau de la région. La société aux ressources limitées demeure prédominante avec un taux d'investissement qui frôle les 99%, et ce grâce aux nouvelles dispositions de la SARL, préconisant la réduction du capital de 100.000 à 10 000 DH; ce qui a contribué à la réalisation des objectifs escomptées qui ne sont autres que l'épanouissement du marché de l'investissement et l'option pour la personne morale au lieu de la personne physique. Sans oublier, bien sûr, le soutien prodigué aux jeunes porteurs de projets.

Il est à rappeler que la majorité de ces entreprises créées sont liées à des activités de prestation de services, à celles liées aux télécommunications, au transport, au conseil, à la formation et à la restauration avec un taux de 42%. Le commerce occupe la seconde place avec un taux de 21%, suivi du secteur du Bâtiment et travaux publics qui représente 19%. Le tourisme vient en 4e position avec 13%, suivi du secteur de l'industrie avec 3%. Sont placées en dernière position l'agriculture, la pêche maritime et l'énergie avec moins de 1%.
Au cours de l'année 2007, le CRI a, en outre, procédé à l'octroi de 2.843 certificats négatifs, enregistrant ainsi une progression de 25% par rapport à l'année précédente, dont 91% ont été accordés aux SARL et dont 9% ont été destinés aux personnes physiques.

L'analyse du processus d'attribution de ces certificats permet de conclure la prédominance du secteur des services avec un taux de 42%, suivi du commerce avec 20%, du tourisme avec 8% et de l'industrie avec 6%. Dans le cadre de l'activité minière, 245 autorisations ont été délivrées par le wali de la région de Souss Massa- Drâa. Ces autorisations relèvent essentiellement de la province de Ouarzazate avec 40% d'autorisations octroyées suivie de la province de Taroudant avec 3%, de Zagora avec 15%, de Tiznit avec 10% et de Chtouka-Aït Baha avec 8%.

La région de Souss Massa-Drâa connaît une activité importante dans le domaine minier qui constitue l'un des secteurs-clés des développements économique et social de la région, vu le rôle important qu'il joue dans l'économie régionale et celle nationale, sa contribution dans la création d'emplois et ses effets induits relatifs à la réalisation d'infrastructures socio-économiques de base et aux développements rural et urbain. Et étant un réservoir pour la découverte de gisements, la région Souss Massa- Drâa offre des opportunités aux nouveaux investisseurs en la matière.

Outre les activités administratives accomplies par le CRI au cours de l'année 2007, cet organisme a organisé de multiples manifestations dont, effectivement, les actions et les programmes de promotion de l'auto-emploi à l'échelle régionale. Il incombe de signaler que depuis son lancement en septembre 2006, le programme ‘'Moukawalati'' a enregistré, au niveau de la région, un taux d'acceptabilité de grande importance. En effet, sur les 241 dossiers déposés en banques, 58% ont été agréés, avec la création moyenne de 5 emplois par projet.
----------------------------------------------------------
3.464 certificats négatifs délivrés
Quelque 3.464 certificats négatifs ont été délivrés par la délégation du Commerce et de l'Industrie d'Agadir et le CRI de Souss-Massa-Drâa pour la création d'entreprises en 2007. Un rapport de la délégation précise que le nombre de certificats délivrés l'année écoulée dépasse de 20 % le nombre de ceux délivrés en 2006 (2 288 certificats).
Il ressort de la ventilation des certificats par nature juridique, que les Sociétés à responsabilité limitée (SARL) arrivent en tête avec 2 989 certificats (86 % des certificats délivrés), suivies des personnes physiques (451 certificats soit 13 %), des sociétés anonymes (13 certificats) et des sociétés en commandite (11 certificats).

Par ailleurs, les inscriptions, enregistrées en 2007, aux registres de commerce des tribunaux relevant du ressort de cette délégation ont totalisé 4 075 registres (contre 3 755 en 2006), dont 2.509 pour les personnes physiques (2 420 en 2006) et 1 566 pour les personnes morales (1 137 en 2006). La préfecture d'Agadir Ida Outanane occupe la première place avec 1.016 registres, suivie de la préfecture d'Inezgane Aït Melloul (349 registres) et des provinces de Taroudant (103 registres), de Chtouka Aït Baha (89 registres) et Tata (9 registres).

0 commentaires pour cet article
Il n'y a pas de commentaire sur ce poste, soyez les premièrs à réagir
Réagissez !






Les champs marqués avec une étoile () sont obligatoires!

Haut de la page