Souss-Massa-Drâa : L'Académie régionale du sport pour bientôt

Vote des rapports de la commission des investissements et de la promotion de l'emploi. Le conseil de la région Souss Massa Drâa a tenu, vendredi 30 janvier, sa réunion de la session ordinaire du mois de janvier 2009.

Souss-Massa-Drâa : L\'Académie régionale du sport pour bientôt Celle-ci, ayant été présidée par Mohammed Boudlal, premier vice-président du conseil, en présence de Rachid Filali, wali de la région SMD et gouverneur de la préfecture d'Agadir Idaoutanane, a connu la participation des gouverneurs des préfectures et provinces de la région, les membres du conseil, les élus et les chefs des services extérieurs. Les travaux de cette réunion ont été axés sur la validation du rapport de la session du mois de septembre de l'année écoulée, l'année 2008, en l'occurrence, la présentation, au terme de l'année financière 2008, du bilan des avancées du conseil, l'étude et la validation du projet de compte administratif pour l'année 2008 et l'étude et la promulgation du projet de programmation du surplus effectif de la même année financière. Outre l'approbation de la nouvelle conception du budget des revenus, celle de la convention de partenariat conclue avec la trésorerie générale, autour de la gestion des salaires des fonctionnaires et celle de l'adhésion dans l'association des régions marocaines.

Les réunis se sont penchés, en outre, sur l'étude et le vote sur la convention de partenariat et de coopération conclue avec le gouvernement indépendant des îles Canaries, de la convention de partenariat autour du programme régional du Plan Maroc Vert et l'étude et le vote des rapports de la commission des investissements et de la promotion de l'emploi et de celle de l'agriculture et de développement rural. Les participants dans les travaux de cette rencontre ont entamé, dans un autre volet la présentation de la synthèse du programme régional du Plan Maroc Vert de la région SMD et celle des résultats des études relatives à la stratégie régionale du développement culturel pour la région SMD. Mohammed Boudlal, au cours de son allocution prononcée à cette occasion, a procédé à l'énumération des réalisations du conseil au titre de l'année 2008 et a procédé, dans le contexte général des avancées du conseil, à la procuration d'éclaircissement et d'information portant sur une multitude de sujets.

A savoir le programme de lutte contre la sécheresse et conformément à la décision prise par le conseil lors de la session ordinaire du mois de mai 2008, relative à l'approvisionnement en eau potable, par les camions citernes, des régions les plus sinistrées, dont la part a atteint 27.000 m3, destinés aux zones rurales, selon les besoins de chaque préfecture et province de la région. Cette opération a débouché dans la réalisation totale du programme d'approvisionnement en eau potable, grâce à l'ample implication des autorités locales et a abouti au rétablissement de la population évoluant dans le monde rural. Et concernant le projet d'étude relative à la station de dessalement des eaux de la mer. Dans un contexte général, et dans le cadre de la subvention aux besoins locaux en matière d'eau, que ce soit pour l'usage agricole ou urbain, et vu la succession des années de sécheresse engendrant la raréfaction de la nappe hydrique et faisant de ce problème un handicap majeur, nécessitant, par conséquent, des solutions structurantes dignes d'épargner la région des déséquilibres environnementaux, économiques et sociaux, ce projet de dessalement des eaux de la mer, nécessitant une enveloppe budgétaire estimée à 5 millions de dirhams, demeure le seul choix stratégique pour la relève de ce défi.

Et pour ce qui est du projet de l'Académie régionale du sport, les plans de construction du siège de cette Académie est en cours d'élaboration et seront, ultérieurement, présentés aux services de la municipalité pour l'octroi de l'autorisation de construction. Le coût global de ce projet s'élève à 80 millions de dirhams. Et pour adhérer d'une manière forte et effective dans la réalisation de ce projet, la région a participé à son financement à la hauteur de 7 millions de dirhams, alors que la contribution de la direction des collectivités locales est de 10 millions de dirhams. Le lancement des travaux de réalisation du projet est prévu au début de l'année 2009. Le conseil est, actuellement, en quête d'autres partenaires et d'autres sources de financement, pour que ce projet puisse voir le jour dans les délais les plus brefs. L'étude stratégique en matière de la culture, consiste, a déclaré le premier vice-président du conseil, en le recours au diagnostic du potentiel culturel et patrimonial de la région, l'adoption d'une vision stratégique pour le développement du secteur culturel et l'élaboration, voire la disposition d'un plan d'action constituant un cadre référentiel pour un programme étalé sur plusieurs années.

La première tranche relative au diagnostic étant déclarée achevée, les autres sont, actuellement, en cours de réalisation. Le parachèvement de cette étude est prévu au mois de janvier 2009. La participation de la région SMD dans les salons nationaux et internationaux a constitué l'un des axes fondamentaux entamé par Mohammed Boudlal, qui s'est dit très satisfait quant à la participation de la région, qu'on peut qualifier de marquée, dans le salon international de l'agriculture (SIAM), tenu, au cours de l'année écoulée, à Meknès. Le SIFEL d'Agadir et le salon de la pêche maritime Agadir Fish Marocco figurent aussi parmi les manifestations de dimension internationale, ayant enregistré une forte implication et ont bénéficié du soutien et de l'accompagnement du conseil de la région. Le SMD a abrité et a, également, contribué à la réussite du colloque organisé par les acteurs marocains et leurs homologues français et portant sur la promotion de la coopération bilatérale les unissant. Les travaux de cette rencontre portent aussi sur la quête d'autres issues pour la promotion des produits agricoles et industriels, de celle des mines, de l'artisanat et de la pêche maritime.

La participation dans les salons internationaux, a évoqué M. Boudlal, est considérée comme étant une initiative prise par la région, en vue de mise en relief des atouts dont elle jouit et d'ouvrir des horizons prometteurs à sa commercialisation en tant que destination à opportunités multiples. Pour ce faire, la région a organisé, du 01 au 06 du mois de décembre de l'année écoulée, à Paris, la semaine de la région SMD. Comme elle compte procéder à l'organisation d'une semaine similaire, à Frankfurt, du 07 au 10 du mois de mai de l'année en cours. Et dans un autre volet, le premier vice-président du conseil de la région a procédé à la présentation des projets et des chantiers grandioses programmés et qui sont inscrits, essentiellement, dans le renforcement de l'infrastructure de base et la promotion du tissu économique et social au niveau de la région.

L'intervention de Rachid Filali, wali de la région SMD et gouverneur de la préfecture d'Agadir Idaoutanane, débouche dans le même contexte, mais il a ajouté que le principe fondamental gérant les procédures d'exécution du budget, est l'établissement des liens entre le bon rendement et la gestion des dépenses dans la perspective de la réalisation d'un niveau d'épargne, assurant la couverture financière du programme d'investissement, doté d'ambition, élaboré par le conseil régional. Le wali a, ainsi, insisté sur l'obligation de développement des revenus de la région et également sur la hausse du taux de sa croissance, à travers la prise des mesures nécessaires, dont les sanctions pénales, à l'égard des débiteurs et à travers l'opérationnalisation, dans les délais les plus proches, de la redevance relative à l'exploitation minière.
-----------------------------------------------------------
L'appel du wali
Le wali a appelé les participants à déployer plus d'efforts pour l'optimisation des revenus d'autres redevances locales, entre autres celles relatives aux services prodigués aux ports et qui ont connu, cependant, une légère croissance en comparaison avec l'année précédente, en dépit, bien évidemment, de la régression trop significative enregistrée en matière des activités au niveau du port d'Agadir. La redevance supplémentaire communale relative aux carrières, ne traduisant malheureusement pas le boom que connaît le secteur de l'habitat et de l'aménagement du territoire, doit bénéficier, pour sa part, du même degré d'intérêt. Quant aux dépenses de gestion, elles frôlent les 37.294.245,06 de dirhams, soit 98% des estimations du budget, réparties sur la gestion des fonctionnaires, les moyens de la gestion administrative, les affaires sociales, l'appui et les dettes.

Les revenus de la deuxième tranche du budget, relative à l'équipement sont à base des surplus atteignant les 37.100.300,00 de dirhams, attribués à la couverture financière des projets programmés par le conseil régional, dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie économique de la région au titre de l'année financière 2008. Il incombe de signaler, qu'à cette occasion, une réception a été organisée en faveur des gouverneurs récemment affectés au niveau de la région. Il faut aussi le souligner, qu'à la même occasion, le conseil a félicité le wali de la région de sa réussite dans la réalisation du processus d'éradication des bidonvilles et la déclaration, bien entendu, d'Agadir en tant que ville sans bidonvilles.

0 commentaires pour cet article
Il n'y a pas de commentaire sur ce poste, soyez les premièrs à réagir
Réagissez !






Les champs marqués avec une étoile () sont obligatoires!

Haut de la page