Spécial tourisme - Contraintes, prouesses, distinctions… : Atouts indéniables

Le secteur du tourisme dans la région Souss Massa Drâa constitue, sans nul doute, le fondement nodal de l’activité économique, non seulement à l’échelon régional, mais, en toute évidence, au niveau national. Sur le plan infrastructurel, la capacité d’accueil dépasse largement les performances acquises ici et là, particulièrement les complexes de haut standing qui, de par leur aspect novateur et diversifié, accèdent au plus haut de la norme universelle. Les sites naturels, la clémence climatique, la qualité des prestations, l’hospitalité… sont autant d’atouts qui placent la destination d’Agadir parmi les plus prisées dans le royaume.


Warning: main(/homez.62/agadirne/www/includes/banners/banner468_gris.php) [function.main]: failed to open stream: No such file or directory in /home/agadirne/www/news-actualites/details.php on line 188

Warning: main() [function.include]: Failed opening '/homez.62/agadirne/www/includes/banners/banner468_gris.php' for inclusion (include_path='.:/usr/local/lib/php') in /home/agadirne/www/news-actualites/details.php on line 188
Spécial tourisme - Contraintes, prouesses, distinctions… : Atouts indéniables

La donnée balnéaire place la plage d’Agadir, depuis déjà des lustres, dans la lignée des plus belles du monde. L’arrière-pays qui regorge de merveilles donne également à ces particularités des plus values de haute notoriété culturelle et patrimoniale. Toutes ces caractéristiques hissent le produit Agadir au statut des zones d’accueil touristique de premier plan à l’échelle planétaire. Conscients depuis longtemps de ces énormes capacités, les professionnels du tourisme, toutes catégories confondues, se sont activés pour fructifier toutes ces donnes, d’autant plus que l’Etat, lui-même, érige l’économie touristique parmi ses priorités de base. Nombre d’opérateurs, aussi bien les hôteliers que les voyagistes, les restaurateurs… se sont rué, avec conviction et passion, vers la conquête de ce domaine pluriel. Les ténors de cette longue aventure, aussi aguerris, chevronnés que persévérants sont toujours présents dans le secteur, aux côtés des jeunes qui impriment au tourisme fougue et panache. Ce maillage humain, qui a toujours coexisté, fait rejaillir, au fil des années, des souffles de synergie et de symbiose à la destination, en dépit des retombées néfastes de la crise internationale.

Contraintes majeures

Il est bien évident qu’une destination émergeante aussi prometteuse qu’Agadir est incontestablement soumise à des contraintes souvent imprévisibles. Car l’industrie touristique est indissociablement liée au développement multidimensionnel qui lui sert à son tour de levain.
A cet effet, plusieurs performances ont été réalisées, à l’image de la nouvelle promenade de la Corniche qui demeure le fleuron incontestable de cette dynamique de cohérence environnementale, urbanistique et touristique. Etendu sur plus de cinq kilomètres le long de la baie de la capitale du Souss, ce nouveau joyau s’érige en pôle d’attraction de grande envergure.
La réalisation a connu certes des réticences à l’entame des travaux de la part de certains hôtels de front de mer sous prétexte que les désagréments occasionnés par ces aménagements faisaient annuler les réservations et fuir les touristes. Toutefois, plus personne ne rouspète maintenant. Mieux encore, la performance fait actuellement la fierté tant des citoyens de la ville que des nombreux visiteurs, nationaux et étrangers.
Dans le même ordre d’idées, plusieurs projets structurants amorcés par la ville d’Agadir accompagnent pareillement les efforts entrepris dans le secteur touristique, notamment les espaces verts, les lieux de loisirs, les maisons de quartiers, l’éclairage public, la voierie, les rocades, la citadelle, le souk municipal…Tant de réalisations qui, a priori, placent toute la ville dans un processus de développement global et intégrant, où toutes les composantes de la vie quotidienne et de la promotion de l’espace vont de pair.
Cependant, il faut bien reconnaître que sur le plan purement touristique, on soulignera que beaucoup de carences, de déficits et d’insuffisances sont à déplorer en termes d’animation, de communication, de formule du «tout compris» qui persistent encore et qui continuent malheureusement à faire des dégâts. En effet, malgré les efforts déployés dans le domaine de l’animation touristique et les activités événementielles, on a toujours l’impression que la ville, aussi lumineuse et paisible soit-elle, sombre dans une certaine inertie morne, à l’exception bien sûr de l’effervescence estivale déclenchée par l’affluence des visiteurs marocains.
Le système All Inclusive reste également un handicap pour la destination puisqu’il influe négativement sur les activités parallèles du tourisme, particulièrement la restauration et l’artisanat, qui pâtissent de «l’emprisonnement» des touristes dans les hôtels durant tout leur séjour. En plus, ces touristes qui sont enfermés dans leurs hôtels sont privés de tout contact avec la ville, ses attraits et ses habitants. Certes, le système est adopté dans un climat de libre choix et de rapport conventionnel avec les tours opérateurs qui sont en train maintenant de gagner beaucoup de terrain en termes d’acquisition et d’accaparement. Mais il convient aussi de noter que la maîtrise des choix et des directives de la stratégie touristique est du ressort de l’Etat qui doit continuellement être en possession des rênes de cette entreprise pour éviter tout monopole dévastateur et assurer une harmonie développementale profitant à toutes les constituantes de l’industrie touristique, tout en gardant des liens de coopération et d’échange avec les organismes étrangers.

Distinctions honorables


Les efforts fournis ont été dernièrement récompensés par deus distinctions de taille. La première au salon de Nantes du 27 février au 1er mars 2009 où le CRT d’Agadir s’est vu décerner le trophée de la meilleure documentation. La seconde a été décernée au Salon de Moscou (du 18 au 21 mars 2009) avec le trophée de la meilleure destination touristique d’Afrique 2008, remis par le magasine électronique russe spécialisé dans le tourisme «Travel.ru».
Ces deux consécrations qui font honneur non seulement à la région mais pareillement à tous le pays. On retiendra également dans ce contexte, les performances du CRT local au niveau des dessertes aériennes qui demeurent, entre autres, l’une des pénuries les plus étouffantes de la destination, en particulier l’exploit relatif à la programmation de deux vols de Ryanair sur Agadir pour accrocher le marché britannique, ainsi que les tentatives encourageantes pour reconquérir le marché germanique. Il faudra mettre en valeur la disponibilité et la présence en force des professionnels d’Agadir dans les différents salons, environs une cinquantaine, dont le dernier en date est celui de Berlin, considéré comme le premier rendez-vous européens des voyages. Cette présence l’international, la plus étoffée à l’échelon national, confirme s’il en est besoin la volonté et la prédisposition des professionnels de la région de placer le produit Maroc parmi les destinations les plus compétitives.

La dynamique du CRT


Dans un environnement plein de d’activisme et d’éclosion se meut le Conseil régional du tourisme (CRT) du Souss Massa Drâa, conduit par Abderrahim Oummani, stratège de talent à qui revient cette nouvelle dynamique ascendante. Telle une fourmilière, l’équipe du CRT, aussi bien les membres que le staff administratif, oeuvrent avec constance, savoir-faire et cohésion. Dans ce sens, on relèvera les meilleures performances dans cette nouvelles dynamique, en particulier cette synergie entre professionnels, institutionnels et acteurs associatifs, cette prestation documentaire qui pour la première fois dote la destination d’outils de valeur en termes de guide touristique et de promotion, cette panoplie d’événements de haute qualité professionnelle, notamment «la route du miel», «Agadir terre du sourire», le carnaval à l’occasion de la journée mondiale du tourisme… Cette présence permanente dans les Workshops et les salons de tourisme dans les plus prestigieuses foires de la planète, comme WTM à Londres, ITB à Berlin, MITT à Moscou, à Varsovie, BIT à Milan…Toutes ces prouesses parmi tant d’autres témoignent, sans ambages, d’une volonté profonde d’aller de l’avant et de faire de la destination le point de mire de tous les marchés traditionnels et en cours de conquête et de reconquête. Il faut bien dire que l’industrie touristique est avant tout en quête de rapprochement, d’imagination, d’attachement et de pérennité. Ce sont là les assises fondamentales de la nouvelle approche du CRT d’Agadir qui est en passe de relever les enjeux et récolter les consécrations internationales.

L’avenir en souriant


Si la destination Agadir se remet d’aplomb grâce à la ténacité et le dévouement des grands routiers du tourisme, il va sans dire que la relève est bien assurée par une jeunesse aussi bourrée de qualités. A cet effet, on évoquera le cas d’Ibtissam qui fraie son chemin dans la profession avec beaucoup d’assurance et d’enthousiasme. Après un itinéraire sans faille depuis le début de sa jeune carrière touristique, elle a réussi aujourd’hui à conquérir les experts du tourisme mondial, notamment en Amérique où elle a fait un tabac. Là-bas, on ne tarit plus d’éloges à l’égard de cette dynamique Marocaine qui a su convaincre l’une des communautés les plus exigeantes en matière de perfection. Bardée de hauts diplômes glanés outre-Atlantique, elle a mis son savoir et savoir-faire au service de la belle aventure que mène actuellement l’industrie touristique marocaine, qui a vraiment besoin de managers de sa trempe.




Warning: main(/homez.62/agadirne/www/includes/banners/pubOxado.html) [function.main]: failed to open stream: No such file or directory in /home/agadirne/www/news-actualites/details.php on line 222

Warning: main() [function.include]: Failed opening '/homez.62/agadirne/www/includes/banners/pubOxado.html' for inclusion (include_path='.:/usr/local/lib/php') in /home/agadirne/www/news-actualites/details.php on line 222
1 commentaires pour cet article
  1. Le 2010-03-21 à 20:39:21 par cha3kouka

    c nul il y a rien moi je vx des fotos pr des prouesses econnomique marocaine, j'espere ke je v trou v ca . pfffff mar mar mar


Réagissez !






Les champs marqués avec une étoile () sont obligatoires!

Haut de la page