Tanger : Les femmes chefs d’entreprises en conclave

La Chambre espagnole de commerce de Tanger (CECIT) et son homologue espagnole ont organisé, le jeudi 24 mai à Tanger, une rencontre des femmes chefs d’entreprises.

Les femmes chefs d’entreprises marocaines s’ouvrent sur d’autres horizons. Elles ont ainsi rencontré, le jeudi 24 mai, leurs consoeurs espagnoles lors d’une rencontre tenue à Tanger. Placée sous l’égide du ministère espagnol de l’Industrie, du Tourisme et du Commerce et en collaboration avec le Bureau économique et commercial de l’ambassade d’Espagne à Rabat, l’Association des femmes entrepreneurs et professionnelles de Cadix (AMEP) et l’Association des femmes chefs d’entreprises au Maroc (AFEM), cette rencontre visait ainsi le renforcement des liens de coopération entre les femmes chefs d’entreprises du Maroc et celles de l’Espagne.
Dans son intervention d’ouverture, le représentant de la zone franche Tanger Free Zone (TFZ), Omar Chraïbi, a mis l’accent sur les avantages appréciables accordés aux investissements étrangers. «Cette zone se distingue par la qualité de ses services, une souplesse et une célérité grâce au système du guichet unique», a-t-il précisé, tout en citant les aides qu’accorde la TFZ aux investisseurs.
De son côté, la présidente de l’AFEM à Tanger, Faouzia Tariq, a appelé à la multiplication de ce genre de rencontre «pour tisser les liens de partenariat entre les femmes chefs d’entreprises des deux pays». Elle a tenu par la suite à définir les activités et les objectifs de l’AFEM. «Nous apportons l’aide et le soutien aux femmes porteuses de projets. Le rôle de l’AFEM est de les accompagner dans le processus de la réalisation de leurs projets, allant jusqu’à leur trouver un local et leur accorder des facilités financières et administratives», a-t-elle souligné.
La représentante du Bureau économique et commercial de l’ambassade d’Espagne à Rabat, Sonsoles Del Valle, qui est intervenue au nom de la délégation espagnole ayant participé à cette rencontre, a tenu à rappeler que concernant les exportations espagnoles vers les pays africains, «l’Espagne est considérée comme le premier pays exportateur pour le Maroc». Elle a qualifié de stratégiques les relations maroco-espagnles aussi bien sur le plan économique que sur le plan politique. «Cette stratégie de coopération s’appuie sur un développement constant des synergies, ce qui a permis aujourd’hui aux deux pays de disposer d’une vision commune et actualisée concernant leurs relations dans différents domaines», a-t-elle indiqué.
Notons que l’organisation de cette rencontre rentre dans le cadre de la célébration du 120ème anniversaire de la CECIT, considérée comme la troisième plus ancienne Chambre de commerce espagnole établie à l’étranger. Pour la même occasion, la CECIT a organisé, le vendredi 18 mai, une cérémonie de distribution des prix pour récompenser les meilleurs investisseurs hispano-marocains. Le premier prix a été attribué à la société espagnole Fadesa, qui va investir près de 2,5 milliards d’euros au Maroc durant les trois prochaines années. Le prix de la coopération hispano-marocaine a été décerné à l’Institut d’appui à l’export de la communauté autonome de Valence, Ivex. Et le troisième prix des relations commerciales avec l’Espagne a été attribué au groupe maroco-espagnol Frescomar, qui se spécialise dans la pêche et la commercialisation des crustacés à destination du marché espagnol.

0 commentaires pour cet article
Il n'y a pas de commentaire sur ce poste, soyez les premièrs à réagir
Réagissez !






Les champs marqués avec une étoile () sont obligatoires!

Haut de la page