Tarik Kabbaj interdit d'entrer à la cérémonie d'allégeance

Le maire de la ville d'Agadir Tarik Kabbaj s'est vu refusé l'accès à la cérémonie d'allégeance par les services de sécurité, ces derniers justifient ce refus par l'absence d'invitation. Pourtant, l'ensemble des maires et des présidents de communes urbaines et rurales sont invités à cette cérémonie annuelle.

Tarik Kabbaj interdit d'entrer à la cérémonie d'allégeance

Kabbaj dirige la ville d'Agadir en coalition avec le parti Justice et développement. Ce nouveau mandat était marqué par des tensions entre le maire et l'ancien Gouverneur de la région . 

M. Kabbaj a dernièrement refusé la cessions de terrains constructibles à des prix symboliques, les promoteurs qui devaient acquérir ces terrains n’avaient pas apprécié la position du maire et sont allé au delà ces circuits administratifs habituels pour chercher des appuis.

Les mêmes sources indiquent que Kabbaj est interdit de cérémonie royale depuis un certain temps. L'envoi de commission d'enquêtes territoriales à Agadir et l'organisation des fuites de ses rapports dans la presse étatique ont pour objectif la décrédibilisation du maire. Ce dernier n'a pas céder avec sa majorité communale aux pressions de la société d'affichage de l'entreprise d'affichage urbain appartenant à Mohammed Mounir Majidi, secrétaire particulier du roi Mohammed VI, qui voulait s’adjuger les abri-bus construits récemment sans passer par un appel d’offres, notamment avec des pressions du Wali de la région M. Mohamed Boenussaïd.



7 commentaires pour cet article
  1. Le 2011-08-03 à 04:45:40 par med

    bravo MR kabbaj. bon courage


  2. Le 2011-08-03 à 16:08:17 par Ajarif

    je ne suis pas sûr que Mr Kabbaj a été refusé pour cette raison précise seulement. Mr Tarik kabbaj est un anti-royaliste à la naissance ,son allégeance ne sera que de la pure hypocrésie ,tout le monde le sait. Quant à la pression qu'exercent certaines compagnies prés du palais royale pour avoir des contrats sans passer par des offres d'appels ,C'est une autre chose .


  3. Le 2011-08-09 à 01:12:41 par Ghizlane

    .. les chiens aboient, la caravane passe. On vous soutient Mr le Maire pour le bien de notre ville. Bon courage


  4. Le 2011-08-09 à 14:36:00 par Ajarif

    La vanité et l'orgueil ne payent jamais ainsi que le mépris du peuple .Ce monsieur a ces défauts et il veut nous faire croire qu'il est socialiste .Quel gros mensonge ,mon Dieu ..........Il n'est même pas reconnaissant à ceux qui ont cru à ses bluffs ........Pauvre Agadir ,pauvres gadiris ,pauvre Souss tout entier rendu entre les mains des baathistes .Lhouss o Omar et les vrais combatants de jich thrir sont morts au nom de la liberté et on voit maintenant les fripouilles prendre la place qui leur reviennent de droit ........laisses moi rire ......


  5. Le 2011-08-09 à 14:50:07 par Ajarif

    Vous pouvez tromper quelques personnes tout le temps. Vous pouvez tromper tout le monde un certain temps. Mais vous ne pouvez tromper tout le monde tout le temps. » A bon entendeur salut.


  6. Le 2011-08-11 à 05:04:19 par AlAnzaoui

    Un monument de la ville d’Agadir vient de tomber, cette fois-ci ce n’est pas le tremblement de terre qui en est la cause, la nature est loin de cette assassinat politique. Le responsable ou les responsables, sont les hyènes cachées derrière les bureaux de la Wilaya., sous les yeux approbateurs de l’autorité suprême du pays. Une sorte de harcèlement soutenu sur tous les fronts vient de venir à bout de cet homme dont le dévouement pour son pays et pour sa ville est connu de tout le monde, même à l’étranger. Notre pays est un champ fertile pour ce genre d’affaires obscures. Si ce n’était le climat caractérisé par ses vents de démocratie qui soufflent sur notre pays, le sort de notre cher maire aurait été réglé autrement. Nous avons dans notre pays des experts dans ce domaine obscur qu’est la liquidation des valeureux citoyens qui ne demandent qu’à s’occuper de la besogne comme ils l’ont fait déjà dans les affaires Grina, Ben Berka, Saida El Mnebhi pour n’en citer que celles là. Rien n’a changé depuis. Je n’ai jamais vu un pays qui se dit démocratique et ou l’élu a moins de pouvoir que le représentant de l’autorité, le Makhzen dans notre cas. Arrêtons de rêver. Notre maire n’avait plus d’alternative à part celle de démissionner. Le représentant du peuple a moins de pouvoir que le représentant du Makhzen? Et on prétend être un pays démocratique?! Détrompons nous, nous ne pouvons réaliser nos rêves, comme ceux qui ont permis à des gens intègres de faire de notre ville, l’un des joyaux de l’Afrique et du monde arabe avec le peu de moyens qu’ils avaient car les pauvres devaient toujours quémander auprès du Makhzen pour boucler leur budget quand on sait que la ville produit beaucoup de taxes et d’impôts grâce aux efforts de notre maire et de son équipe qui ont su dynamiser notre ville. N’est ce pas la ville d’Agadir qui a financé en grande partie les grands travaux d’embellissement de l’artère principale de Settat, pendant les années de fer de Basri, ainsi que d’autres villes mal gérées et incapables de se construire sans voler la ville d’Agadir. Pourtant Agadir vient de renaître de sous les décombres du tremblement de terre de 1960. Agadir la jeune, Agadir la belle, Agadir la citadelle, citadelle protégée par des hommes qui ont marqué l’histoire de notre pays et qui sont en train de le faire encore aujourd’hui. Si notre valeureux maire a démissionné c’est par courage qu’il l’a fait. Il faut voir en cet acte une forme de courage face au pouvoir fallacieux du Makhzen. Comment peut-il travailler dans un environnement parsemé d’embûches et de menaces à peines voilées? Comment peut-il travailler quand tout cela est commis au vu et au su des détenteurs du vrai pouvoir au Maroc? Un homme élu par le peuple vient de quitter son poste forcé de le faire par le Makhzen. Un élu que nous aimons tous quitte son siège d’élu non pas sous la pression du fameux « Irhale », mais sous la pression du Makhzen inquisiteur. Pour laisser la place aux marionnettes qui, je les imagine, se frottent déjà les mains. Adieu Kabbaj! Adieu l’homme libre. Adieu le courageux. Adieu l’édificateur. Adieu le rêveur. Adieu l’intègre. Adieu le combattant. Adieu l’amoureux d’Agadir. Adieu le fier gadiri. Si j’ai énuméré toutes vos qualités, ce n’est point pour vous en complimenter, car je sais que vous êtes modeste, mais c’est surtout par tristesse profonde car je sais qu’il n’y aura plus de maire réunissant toutes ces qualités et valeurs d’où mon adieu aussi. Désormais Agadir est orpheline.


  7. Le 2011-08-11 à 14:44:13 par AlAnzaoui

    Mr Jarif, arrêtez l'étalage de vos connaissances en philo. L'heure n'est pas à ce genre de débat stérile. Le travail effectué par Mr Kabbaj est certes considérable. Maintenant ce que J'appréhende c'est un retour à la médiocrité. Et c'est ce qu'aime le Makhzen.


Réagissez !






Les champs marqués avec une étoile () sont obligatoires!

Haut de la page