Télécommunications : L’ANRT fixe les tarifs de la portabilité

L’ANRT vient de dévoiler sa grille des tarifs pour la portabilité des numéros pour le mobile et pour le fixe. L’usager a, désormais, la possibilité de garder le même numéro quel que soit l’opérateur pour de petits prix.

L’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT) vient de rendre son verdict à propos des tarifs de la portabilité des numéros. Après avoir recueilli les propositions tarifaires des opérateurs, l’ANRT a fini par établir sa propre grille aussi bien pour le mobile que pour le fixe (voir tableau). Après des mois de report imputé à des problèmes techniques, ce nouveau service « avait besoin d’un premier temps de rodage » et d’une grille tarifaire claire. La mise en œuvre de la portabilité des numéros devait être effective au plus tard le 1er février 2007 pour les mobiles et le 31 mars 2007 pour les numéros du fixe. Au département de Mohamed Benchaaboun, directeur général de l’ANRT, on explique qu’en raison de considérations principalement techniques, la commercialisation effective de la prestation de la portabilité des numéros Fixes et Mobiles n’a débuté que le 31 mai dernier. «La portabilité des numéros représente un des leviers de la régulation à même de créer les conditions d’une concurrence loyale et de promouvoir le développement des marchés des télécommunications», indique l’ANRT dans sa décision à ce sujet, datant du mercredi 18 juillet 2007.
La portabilité des numéros représente la possibilité pour un usager d’utiliser le même numéro d’abonnement, indépendamment de l’opérateur auprès duquel il est abonné, et de le garder dans le cas où il changerait d’opérateur. Il s’agit de l’un des dispositifs techniques de l’ouverture à la concurrence sur la boucle locale, car le fait de changer le numéro pour changer d’opérateur peut constituer un frein important pour le consommateur. C’est donc un grand avantage qui s’offre en premier lieu à ce dernier. Pour le régulateur du secteur marocain des télécommunications, le marché du fixe est celui qui attire le plus d’attention et suscite le plus de remarques. «La proposition tarifaire d’IAM relative à la portabilité des numéros Fixes ne permet pas la mise en œuvre de cette prestation dans des conditions économiquement viables. L’adoption des tarifs proposés par IAM induirait inéluctablement l’échec de ladite mise en œuvre et, par conséquent, remettrait en cause le processus d’ouverture à la concurrence du marché de la téléphonie Fixe au Maroc», explique-t-on à l’Agence. «Le calcul fait par l’ANRT en prenant en compte les tarifs de gros et de détail du Fixe démontre l’existence d’un préjudice économique significatif pour Médi Telecom et Wana. Les tarifs proposés par IAM pour la portabilité des numéros Fixes impactent significativement les marges des autres ERPT (Médi Telecom et Wana) sur les appels entrants : avec ces tarifs, tout appel reçu et terminé par Médi Telecom ou Wana dans le cadre de la portabilité des numéros Fixes dégagerait une marge négative», selon la même source. Les ERPT sont les exploitants de réseaux publics de télécommunications.
Par ailleurs, l’ANRT a annoncé que la mise en place d’une base de données centralisée de la portabilité des numéros est prévue, au plus tard, fin novembre 2008.


0 commentaires pour cet article
Il n'y a pas de commentaire sur ce poste, soyez les premièrs à réagir
Réagissez !






Les champs marqués avec une étoile () sont obligatoires!

Haut de la page