Transat classique-Lagassé : 31 inscriptions


La Transat classique s'élancera de Douarnenez le 17 août, avec pour première escale Agadir (Maroc). L'arrivée à Saint-Barth est prévue mi-décembre.

Avec le groupe canadien Lagassé (télécommunications sécurisées) pour partenaire, la Transat classique-Lagassé se prépare sous l'égide de Loïc Blanken, créateur de l'épreuve. Riche de ses 15 années d'expérience de course au large, puis du courtage de bateaux classiques, Le skipper douarneniste a su attirer l'intérêt des propriétaires de yachts et autres bateaux de belle plaisance de 11 à plus de 30 mètres. Les inscriptions seront closes au 31 mai, mais l'organisation enregistre déjà 31 bateaux et ne devra pas dépasser plus de 35 inscriptions pour des problèmes de place au port de Gustavia (Saint-Barthélémy) : « Seize voiliers seulement avaient participé à la première transat Lorient-Saint-Barth. Nous sommes super content : le nombre de bateaux dépasse nos prévisions », se réjouit Loïc Blanken.

Parmi les inscrits, le vétéran est Héléna, un ketch suisse de 13 mètres construit à Bordeaux en 1913, mais l'on pourra aussi admirer Infanta, un yacht classique britannique de 14, 30 mètres construit à New-York en 1947, Pazienza, sloop bermudien britannique de 18 mètres construit en France en 1956 ou Mistral, goélette allemande de 25 m construite aux États-Unis en 1938.

D'autant que beaucoup de marins qui participeront à la transat travaillent, qu'il faut donc former des équipages et pouvoir dégager du temps libre entre le 17 août et la fin de ce mois, pour l'escale à Agadir, puis entre le 28 novembre, date de départ de la seconde étape et la mi décembre, époque de l'arrivée aux Antilles. « La transat est d'abord une course et les bateaux se préparent très sérieusement. C'est une première et les propriétaires voudraient voir leur nom gravé dans le marbre », commente le navigateur. Les participants feront escale dans une marina neuve et sécurisée à Agadir, ville qui accueille pour la première fois une transat. Ensuite ce sera Saint-Barth, d'où revient Loïc Blanken, partie préparer l'arrivée.

Des animations à terre

« L'île attend la course de pied ferme après la transat AG2R. Nous avons reçu un bon accueil de tout côté, tant à Douarnenez, qu'à Agadir et Saint-Barthélémy. Et puis nous avons la volonté d'associer au maximum la population à cet évènement », confie encore Loïc Blanken. Ainsi un village gratuit sera-t-il ouvert à Douarnenez, à l'occasion de l'arrivée des bateaux les 9 et 10 août : « Il y aura des concerts tous les soirs avec des groupes locaux connus, la présentation des équipages et un concert de Jean-Luc Van den Heede le 14 août et peut-être un chanteur québécois célèbre la soirée du 16 août », dévoile l'organisateur. A terre encore, des démonstrations de sécurité en mer et de sauvetage en mer à l'occasion de la journée de la SNSM le 13 août, une journée des peintres de mer et une vente aux enchères de tableaux le vendredi 15. Enfin après un prologue organisée en baie, la Transat classique-Lagassé s'élancera dimanche 17. La Marine nationale a apporté son soutien et le départ sera donné de l'Abeille Bourbon. Voilà un programme alléchant !




0 commentaires pour cet article
Il n'y a pas de commentaire sur ce poste, soyez les premièrs à réagir
Réagissez !






Les champs marqués avec une étoile () sont obligatoires!

Haut de la page