Un artiste entre surréalisme et onirisme

Le peintre Français surréaliste Jean Claude Courchay expose ses créations au Sofitel d'Agadir du 2 au 30 novembre 2008. Des peintures intimismes entre rêveries et symbolismes, une ode picturale à la liberté et à la recherche du bonheur ou le Maroc, cher à son cœur, est omniprésent. Une œuvre originale empreinte de joie, de spleen, d'émotions et de passion, à l'instar de la vie... De notre vie.

Un artiste entre surréalisme et onirisme Le peintre Français pose très souvent ses valises à Agadir, sa ville merveilleuse, source de ses joies et de ses inspirations. Il est heureux de présenter son travail pour la première fois à Agadir. Un regard surréaliste sur le monde. Un amour de la vie se dégage de ses peintures, regorgeant de joie, mais aussi de spleen et empreinte d'un souffle de rêve. Un rêve, signé Jean Claude Courchay, qui raconte ses voyages au Maroc, qu'il affectionne tant, ses rencontres avec les femmes, sa passion la mer et les animaux toujours amusants. "L’univers que je peins plait beaucoup aux anglais" explique-t-il pudiquement. Mais dans sa galerie en Normandie, il n'y a que les britanniques qui viennent admirer les œuvres de cet artiste aux allures de grand rêveur voyageur. Peintre passionne, il glisse sur la toile son imagination débordante. Peintre international reconnu par l'aiap-unesco, il devient en Pologne en 1996 le premier peintre Français à être nomine depuis la dernière guerre. Jean Claude Courchay invite à une balade dans son univers surréaliste peuple d'oiseaux aux larmes de perles, précieuses comme le diamant, ou de larmes de feu, couleur rubis, dans des paysages oniriques... Et ce n'est pas cet œil ("l'ange") qui trahira le message, sans doute parce qu'il renvoie le visiteur a ses propres rêves, réveille chez lui des souvenirs, des craintes, des joies enfouis. Sans doute aussi que tout un chacun pose un regard différent sur un art qui ne veut donner aucune leçon. On ne reste pas indifférent. L'uniers de courchay est vibrant et colore, naïf et percutant, doux et violent tout à la fois. Entre reves et passion, les toiles présentées jusqu'a fin novembre au Sofitel d'Agadir par Courchay proposent un voyage initiatique au cœur d'un monde original et émouvant.


0 commentaires pour cet article
Il n'y a pas de commentaire sur ce poste, soyez les premièrs à réagir
Réagissez !






Les champs marqués avec une étoile () sont obligatoires!

Haut de la page