Un défilé pas comme les autres

La réhabilitation de la culture au travers de la mode, du vêtement, du bijou, l¹entreprise d¹une fouille dans le trésor patrimonial de la région Souss Massa Draa et la mise en exergue de ce trésor ancestral, c¹est là l¹un des desseins de Yananga Founoun.

Yananga Founoun est une agence événementielle fraîchement constituée à Agadir, dont le nom est composé de deux vocables signifiant respectivement «Nous sommes un» (en amazigh) et arts (en arabe).
Cette jeune entreprise, forte de son dynamisme et son ambition, a mis en ¦uvre un projet dont l¹approche est fondée d¹une part sur la multiplicité et la pluralité culturelle et d¹autre part sur la conception du développement dans sa dimension globale alliant les volets culturel, économique et social.
Yananga est également forte de ce qu¹elle cherche à promouvoir la création artistique locale sous toutes ses multiples facettes (danses, musique, théâtre, artisanatŠ) et, par la même occasion, les artistes créateurs, notamment ceux qui oeuvrent dans l¹ombre et sont, de ce fait, le plus souvent ignorés.
Elle est aussi forte de son inscription en plein dans le projet sociétal de l¹INDH (Initiative nationale pour le développement humain) et forte enfin des initiatives originales qu¹elle entreprend pour monter ses activités.
Yananga Founoun a lancé il y a quelque temps un challenge inédit. Il s¹agit d¹un «concours mode», premier du genre, en collaboration avec les écoles de couture de la région. L¹objectif ici est de promouvoir et valoriser la création au sein des établissements de couture qui en gagnent à redorer leur image grâce à ce genre d¹événement festif réservé jusqu¹ici aux seuls grands couturiers.
Le thème choisi pour cette compétition est grandement évocateur : «ILLISS D¹ IWISS N¹ TMAZIRT» littéralement en langue amazighe : «la fille et le fils du pays». Les participants, les jeunes couturiers de chaque établissement, ont conçu et présenté «le couple le plus fascinant et le plus élégamment habillé». C¹est là une invitation aux jeunes artistes à faire preuve d¹originalité et d¹inventivité pour une création futuriste qui, en même temps, ne manque pas de faire honneur au patrimoine culturel légué par nos ancêtres. Honneur est ainsi fait aux somptueux habits traditionnels locaux (kaftan, machbouh, rihiyyaŠ), aux mythiques bijoux de la région (anneaux, fibules, khalkhalŠ), à la coiffure et au maquillage empruntés à la fabuleuse tradition (henné, siwak, tatouageŠ). C¹est l¹¦uvre de jeunes créateurs qui ont présenté leurs productions à un jury composé à 20% du public spectateur, en présence de nombreux créateurs de renom tels le célèbre Paul Fayne ou encore le grand Patrick Frank. Les concurrents ont eu le loisir d¹imaginer pour leurs ¦uvres la mise en scène, les mannequins - pas forcément professionnels, la musique, les images et la lumière de leur choix. Le défilé, qui a eu lieu dans un somptueux hôtel, était agrémenté par des spectacles, des expositions et des animations variées.
La manifestation a eu d¹autant plus d¹aura qu¹elle est organisée en partenariat avec la délégation régionale de l¹artisanat et de l¹économie sociale Souss Massa Draa et avec la participation des écoles de couture d¹Agadir : Doha mode, Al Faïçal, Anza mode et Cahdi mode ainsi que le centre pénitencier d¹Aït Melloul.
L¹événement a eu lieu à l¹hôtel ADRAR à Agadir le 08 juillet 2007 pour encourager ces jeunes artistes souvent relégués aux oubliettes faute d¹initiatives à même de les sortir de la pénombre de leur boutique et les mettre au devant de la scène comme compte le faire Yananga Founoun.
A noter que la manifestation s¹est aussi produite le 14 juillet 2007 à la Médina d¹Agadir avec une programmation adaptée à chaque goût.
Tirons donc chapeau à toute l¹équipe de Yananga Founoun pour cette initiative qui, d¹ailleurs, n¹est pas la seule. D¹autres surprises étaient au programme. Nous en citons quelques-unes tirées de la plaquette de programmation :
€ Mémoire d¹Agadir : spectacle en images accompagnées de musique amazighe et commentée par un spécialiste en histoire de la région;
€ Lila, voyage au travers des 7 couleurs : programme permettant de découvrir et de mieux comprendre l¹histoire mystique et mythiques des Gnaouas;
€ Cirque et arts populaires : voyage immobile où images, voix et rythmes des corps viennent prolonger la poésie des mouvements

0 commentaires pour cet article
Il n'y a pas de commentaire sur ce poste, soyez les premièrs à réagir
Réagissez !






Les champs marqués avec une étoile () sont obligatoires!

Haut de la page