Un homme se fait exploser près d'un car de touristes au Maroc: pas de victimes

Un individu muni d'une bonbonne de gaz s'est fait exploser lundi dans un quartier très peuplé de Meknès, dans le nord du Maroc, à quelques mètres d'un autocar de touristes, selon le ministère de l'Intérieur.

Le kamikaze, qui visait apparemment l'autocar, a eu le bras arraché mais aucune autre victime n'a été signalée, a ajouté un responsable du ministère ayant requis l'anonymat. Une enquête a été ouverte et les services de sécurité sont à la recherche de deux suspects, a-t-il précisé.

Meknès est située à 130km au nord-est de Rabat. Les forces marocaines ont lancé des opérations contre les milieux extrémistes à la suite d'attentats qui ont frappé le pays ces derniers mois.

Le 14 avril, deux kamikazes s'étaient fait exploser dans le centre de Casablanca, blessant une passante, avant que la police marocaine n'arrête quelques heures plus tard trois suspects, dont l'un portait une ceinture d'explosifs, et ne découvre un autre engin de ce type près du lieu du double attentat-suicide.

Quelques jours auparavant, trois hommes avaient déclenché leurs ceintures d'explosifs à Casablanca, tuant un policier et blessant 21 autre personnes. Le 11 mars, un kamikaze avait déclenché sa charge dans un cybercafé de Casablanca, se tuant et blessant quatre personnes. En mai 2003 à Casablanca, cinq attentats-suicide avaient fait 45 morts, dont trois Français et une douzaine de kamikazes.

Début juillet 2007, le Maroc a relevé à son plus haut niveau le seuil d'alerte en matière de menace terroriste. Les autorités faisaient état de "renseignements fiables" au sujet d'"une menace grave d'acte terroriste", sans aucune précision supplémentaire.

0 commentaires pour cet article
Il n'y a pas de commentaire sur ce poste, soyez les premièrs à réagir
Réagissez !






Les champs marqués avec une étoile () sont obligatoires!

Haut de la page