Une campagne de pub se moque de l'usager de l'iPod, mouton de la mode

"iSheep", "iFollow": les utilisateurs du baladeur iPod d'Apple sont comparés à des moutons suivant le troupeau des victimes de la mode, dans une campagne publicitaire remarquée lancée par un rival du groupe de Steve Jobs, SanDisk.

Les affiches de format moyen déclinent les mêmes couleurs vives utilisées pour vanter l'iPod, mais au lieu des silhouettes humaines qui se déhanchent, elles montrent des animaux présumés stupides avec les fameux écouteurs blancs qui pendouillent des oreilles.

Ces posters ont fleuri depuis une quinzaine de jours sur les murs d'une poignée de grandes villes dont New York et Londres, et alimentent d'intenses débats sur internet.

A l'origine de la campagne: un concurrent qui ne dévoile son nom que sur le site auquel les affiches renvoient, "iDon't.com". Le groupe SanDisk, connu pour ses cartes mémoires équipant les appareils photo numériques, commercialise aussi un concurrent de l'iPod, le Sansa e200.

"Le temps est venu de se soulever contre l'iDictature, de résister à la monotonie. Il existe désormais une alternative", proclame la page d'accueil de "iDon't.com" disant s'adresser aux "esprits indépendants".

SanDisk est coté sur le Nasdaq et ses objectifs sont évidemment de gagner des clients pour son baladeur MP3, largement distancé avec 8% de parts du marché américain contre près de 80% à l'iPod d'après le cabinet d'études NPD.

"Non à l'iDictature!"

Le fabricant de semi-conducteurs est implanté dans une Silicon Valley assez coutumière des messages de pub déguisés en slogans militants, et sa campagne se distingue finalement peu du "Think different" d'Apple ("Pensez autrement"), admettent les publicitaires qui l'ont élaborée, de l'agence Grey.

"Beaucoup de campagnes marketing ont utilisé les mêmes ressorts depuis des années, nous sommes honnêtes avec ça, nous ne cachons rien derrière" ces clins d'oeil au public anti-conformiste, assure à l'AFP une responsable de Grey à San Francisco qui ne souhaite pas être nommée.

Certains ne partagent pas cet avis, reprochant notamment à "iDon't" d'abuser de liens vers des sites réservés à l'échange d'informations entre consommateurs.

"Je comprends le besoin de promotion des entreprises", écrit un internaute sur le blog d'Arnoud Martens qui s'est saisi du débat.

"Mais les sites au contenu généré par les consommateurs ne doivent pas favoriser" telle ou telle marque, selon lui. Ils servent d'abord à mettre en garde sur les limites ou imperfections d'un produit populaire. "Certains de ces sites ont forcé Apple à prendre des mesures, comme celui des frères Neistat" qui dénonçaient la durée de vie limitée des batteries de l'iPod.

Selon SanDisk, la campagne d'affichage "iSheep" lancée le 22 mai à New York, Chicago, Los Angeles, San Francisco et Londres, ciblant des quartiers "jeunes et branchés", est devenue en quelques jours un des dix sujets les plus débattus sur les 28 millions de blogs de la planète dont les pages sont balayées par le service BlogPulse.

Le public ciblé est normalement anglophone mais le débat a débordé sur des sites en français. "Il fallait oser, c'est vraiment une bonne idée", s'enflamment certains visiteurs de "clubic.com", tandis qu'un autre relève surtout de l'aigreur chez SanDisk: "rarement les insultes ont fait remonter la cote de popularité".

Un jeune Américain semble vouloir mettre tout le monde d'accord sur son blog (shyambajuz) et prend les choses à la rigolade. "Ce qui est vraiment hilarant c'est de voir que le Sansa a presque exactement le même look qu'un iPod. Qui suit qui en réalité?", interroge-t-il.

0 commentaires pour cet article
Il n'y a pas de commentaire sur ce poste, soyez les premièrs à réagir
Réagissez !






Les champs marqués avec une étoile () sont obligatoires!

Haut de la page