Une caravane pour la participation politique des femmes

Une caravane pour l’intégration des femmes dans les enjeux politiques à Ouarzazate s’est tenue du 8 au 17 mars à Boumalne Dadés. Depuis 2002, il n’y a eu qu’une seule femme parlementaire dans la province.

A l’occasion de la célébration de la journée mondiale de la femme, l’Espace multifonctionnel des femmes a organisé, du 8 au 17 mars, une caravane de sensibilisation et de mobilisation à l’égard des femmes ouarzazies sous le théme «Femmes et enjeux du développement humain au Maroc: Intégration des femmes dans les enjeux politiques à Ouarzazate» à Boumalne Dadés. Cette caravane a commencé par la représentation de la pièce de théâtre Baba Hassi, produite par les jeunes de la province de Ouarzazate à l’occasion de la 5ème campagne nationale de lutte contre la violence à l’égard des Femmes. La caravane s’est poursuivie le 13 mars par une journée d’information sous la présidence du gouverneur de la province de Ouarzazate. La caravane de sensibilisation a sillonné, du 14 au 17 mars, les communes rurale et urbaines de la province : Boumalne, Ait Zineb, Amerzeggane. «Cette caravane mérite d’être médiatisée à l’échelle nationale car la participation de la femme au sein la société politique est devenue une nécessité notamment dans le monde rural», souligne Fatma, membre d’une association de la femme rurale à Boumalne Dadés. L’objectif global de cette campagne est la participation politique des femmes. Parmi les objectifs spécifiques, il y a lieu de relever la représentation des femmes dans les instances locales et la participation des femmes au vote. Cette caravane a visé non seulement le diagnostic des contraintes de la participation limitée des femmes aux enjeux politiques à Ouarzazate, mais aussi le soutien des acteurs locaux aux candidatures féminines, et la prise de conscience des femmes de l’importance de leur participation à la prise des décisions politiques et sociales et économiques dans la province. Dans ce contexte, la représentation politique des femmes ne reflète pas la réalité de leur poids démographique ni leur contribution pour le développement de la société marocaine. Dans son historique, le Maroc a connu 8 élections parlementaires; 1963, 1970, 1977, 1984, 1992, 1997, 2002, 2007.
La première candidature féminine a eu lieu en1977. Au total, 8 femmes ont présenté leur candidature, mais aucune n’a été élue. Ce n’ est qu’en 1992 que la première femme était présente à la Chambre des représentants. En 2002, et suite à l’adoption du système du quota, 30 femmes ont été élues via la liste nationale. Ceci nous a permis de passer d’un taux de présence de 0,6% à 10,8%. Cette évolution de la représentation des femmes s’est traduite par la nomination de 8 femmes ministres lors du dernier gouvernement. Cependant, la représentation des femmes dans les collectivités locales n’a malheureusement pas suit le même chemin.
Lors des élections 2003, le nombre des femmes élues était de 127 parmi 22.944, soit 0,55% de l’ensemble des élus au niveau national. A Ouarzazate comme dans d’autres villes du pays, La situation est encore critique au niveau de la province, une seule femme parlementaire depuis 2002, et aucune femme n’a été retenue lors des élections communales 2003 parmi 39 candidates.

0 commentaires pour cet article
Il n'y a pas de commentaire sur ce poste, soyez les premièrs à réagir
Réagissez !






Les champs marqués avec une étoile () sont obligatoires!

Haut de la page