Yahoo! fait appel aux internautes pour contrer Google

Yahoo! a lancé, mercredi 14 juin, en France et dans une dizaine de pays européens, un nouveau service de recherche sur Internet utilisant la faculté de la communauté des internautes à coopérer. Baptisée "Yahoo ! Questions/Réponses", cette innovation permet de formuler une question en langage naturel - et non plus à l'aide de mots-clés. Chaque requête est mise à l'encan sur l'interface proposée par Yahoo! et les internautes qui s'estiment en mesure d'y apporter une réponse, ou des éléments de réponse, le font publiquement.

Le cadre des interrogations soumises est large. Un internaute demande l'âge à partir duquel un enfant apprend à lire l'heure et reçoit trois réponses. Un autre s'interroge sur l'espèce animale qui contribue le plus au poids total des animaux du monde (hommes compris) et reçoit une réponse. Au fil du temps, Yahoo! est ainsi en mesure de constituer une base de données de questions préformulées accompagnées de réponses dont la pertinence et l'exactitude sont évaluées par le demandeur. Plus qu'un moteur de recherche, Yahoo! développe une plate-forme d'agrégation, d'hébergement et d'indexation de contenus produits par les internautes.

La philosophie du procédé est identique à celle de Wikipédia. L'encyclopédie libre et gratuite, qui connaît un grand succès dans de nombreux pays, peut en effet être librement consultée et amendée, chacun pouvant y créer un nouvelle entrée ou intervenir sur un article existant.

"Yahoo! Questions/Réponses a été lancé à titre expérimental en 2005 à Taïwan, où notre position déclinait, dit Christophe Parcot, directeur général de Yahoo! France. Nous y détenons désormais plus des deux tiers des parts de marché de la recherche sur Internet." En France, le marché de la recherche est largement dominé par Google, qui traite 7 à 8 fois plus de requêtes que Yahoo!.

Le lancement de Questions/Réponses succède de quelques semaines à celui de Mon Web, un service également fondé sur la collaboration des internautes. Ceux qui souscrivent à ce service conservent, dans un espace qui leur est alloué, des documents ou des pages Web qu'ils décrivent et indexent - nomenclature qui permet également à Yahoo! d'affiner sa description du Net. Et, ainsi, d'améliorer les réponses fournies par son moteur de recherche classique.

En misant sur ce que les spécialistes nomment la "social search", Yahoo ! entend changer les règles de la compétition avec Google. Face à la grande capacité de traitement de l'information du moteur de recherche, et à la qualité de ses algorithmes, Yahoo! veut changer les habitudes de recherche des internautes en misant sur la pertinence des résultats plutôt que sur leur exhaustivité.

Le site portail veut également se démarquer de Google en délocalisant une part de ses activités de recherche et développement en Europe. La création d'un pôle d'innovation européen sur les moteurs de recherche doit être annoncée. "Notre ancrage local est très fort, dit M. Parcot. Plus de 200 ingénieurs sont basés à Grenoble et, au total, Yahoo ! France emploie environ 450 personnes."

0 commentaires pour cet article
Il n'y a pas de commentaire sur ce poste, soyez les premièrs à réagir
Réagissez !






Les champs marqués avec une étoile () sont obligatoires!

Haut de la page