Yahoo! se dote d'un nouveau PDG, Jerry Yang, pour redresser la barre

Yahoo! a appelé l'un de ses confondateurs, Jerry Yang, à reprendre la tête des opérations du géant d'internet, son PDG Terry Semel s'étant montré incapable de redresser la barre depuis deux ans et le groupe prenant toujours du retard sur Google.

Susan Decker, jusqu'ici vice-présidente en charge de la publicité, deviendra elle présidente du conseil d'administration, a ajouté le groupe dans un communiqué.

Les deux nouveaux dirigeants sont chargés d'"accélérer la mise en oeuvre" de la stratégie du groupe, précise le communiqué. Cette annonce a dopé le titre, qui gagnait 2,95% à 28,95 dollars vers 21h15 GMT dans les échanges électroniques après la clôture de la Bouse.

Terry Semel, l'un des PDG les mieux payés des Etats-Unis, est sanctionné pour les mauvais résultats de Yahoo! depuis deux ans: le groupe a vu ses bénéfices chuter en 2006.

A l'inverse, son rival Google accapare une part toujours croissante des revenus publicitaires sur internet et l'a très largement distancé, alors que Yahoo! et Google était encore au coude à coude il y a deux ans.

Terry Semel avait d'ailleurs été pris à partie par des actionnaires mécontents lors de l'assemblée générale la semaine dernière.

Conscient d'être en retard sur ses concurrents, lent à mettre en place sa nouvelle plate-forme de gestion des publicités Panama, Yahoo! avait déjà lancé depuis janvier dans une vaste réorganisation.

Il avait nommé Susan Decker, jusque-là directrice financière, au poste de directrice d'une nouvelle entité dédiée à la publicité, et s'était doté d'un nouveau directeur financier, le co-fondateur de la banque d'affaires californienne Thomas Wiesel Partners, Blake Jorgensen.

Plusieurs des cadres en poste depuis longtemps sont partis: le directeur général Dan Rosensweig en début d'année, et le 8 juin le directeur technique, Farzad Nazem, qui occupait ce poste depuis 1998.

Depuis le début de l'année, le groupe a été réorganisé en 3 pôles: l'un dédié aux outils pour ses clients (moteur de recherche, communication, communautés, médias), le second consacré à la publicité, tandis que le troisième gère le développement technologique.

Jerry Yang, 38 ans, qui revient ainsi à la direction, avait cofondé le groupe Yahoo! en 1995 avec David Filo, pour en faire l'un des leaders du secteur.

Jerry Yang est classé par le magazine Forbes comme le 432e personne la plus riche du monde, avec une fortune estimée à 2,2 milliards de dollars.

Yahoo! doit non seulement se battre contre la concurrence de Google mais aussi de Microsoft et de son moteur de recherche Live Search, dans un marché de la publicité en ligne qui a augmenté en 2006 aux Etats-Unis de 35% pour atteindre les 17 milliards de dollars.

Pour rester en course sur ce marché prometteur, les leaders du secteur multiplient les acquisitions: à coups de milliards, Microsoft, Google et Yahoo! ont racheté ces deux derniers mois les principales sociétés de publicité en ligne que sont aQuantive, DoubleClick et Right Media.

Selon la firme de mesure d'internet ComScore, Google, premier site internet mondial, a capté en avril dernier 49,7% des recherches sur internet aux Etats-Unis contre 26,8% pour Yahoo!.

Mais aux Etats-Unis, selon Comscore, en terme de nombre de visiteurs mensuels, Yahoo! est resté en mai en première place devant AOL-Time Warner, Google et Microsoft.


0 commentaires pour cet article
Il n'y a pas de commentaire sur ce poste, soyez les premièrs à réagir
Réagissez !






Les champs marqués avec une étoile () sont obligatoires!

Haut de la page